DISCOURS DE LA PREMIERE DAME A L’OCCASION DES ACTIVITES COMMEMORANT LE MOIS D’OCTOBRE ROSE

   Publié Le : 04/10/2019 20:09

   –    Monsieur le  Représentant du Président de l’Assemblée Nationale ;

   –    Messieurs les Présidents des Grandes institutions de la République ;

   –    Monsieur le Représentant de l’OMS au Tchad ;

   –    Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des organisations internationales ;

   –    Distingués invités, tout protocole observé ;

   –    Mesdames et Messieurs

   Qu’il me soit permis, à l’entame de mon propos,  de vous remercier tous, mesdames et messieurs,   pour  le précieux temps sacrifié  en assistant à  cette cérémonie.

   Octobre Rose qui nous réunit aujourd’hui est un évènement de haute portée car il s’agit, pour nous tous, de montrer notre élan commun à nous investir dans la lutte contre  le cancer, cette maladie qui fait tant de ravages dans le monde.  Ce mois doit être un moment de prédilection pour une intense campagne de communication et de sensibilisation sur l’intérêt vital du dépistage, seul gage de la lutte efficace contre le cancer du sein et toutes les autres formes de cancer.

   –    Distingués invités ;

   –    Mesdames et Messieurs

   Comme nous le savons,  la grande campagne annuelle dédiée à la lutte contre le cancer est une initiative louable lancée aux États-Unis en 1985.

   Dans notre pays, le mois d’octobre Rose qui a été commémoré l’année dernière, a coïncidé avec le lancement de la Ligue Tchadienne de Lutte contre le Cancer (LTCC).

   Depuis lors, un Comité scientifique a vu le jour au sein de  cette ligue.  Et plusieurs activités ont été menées,  entre autres, le dépistage, les conférences-débats et l’élaboration d’une feuille de route pour la mise en place dans nos hôpitaux du registre du cancer. Environ 1600 cas sont dépistés avec 456 cas suspectés pour le cancer du col de l’utérus et 166 cas de cancer de sein.

   A la lumière de ces actions, fort encourageantes, nous pouvons nous réjouir du beau cap qui a été amorcé dans la lutte contre le cancer.  Bien évidemment, le chemin est bien long car  il y  a des défis de taille qui nous attendent. Il s’agit notamment  de la création d’un centre de prise en charge de tous les types de cancer, mais l’espoir est permis comme le prouvent les prometteuses démarches entreprises au niveau du Ministère de la Santé en vue de  mettre en place cette structure importante et aussi de programmer la formation des spécialistes du domaine.

   Distingués invités ;

   Mesdames, Messieurs.

   Vous conviendrez, avec moi, qu’au nombre des stratégies de lutte contre le cancer à développer, la variable liée à  la prévention notamment la prévention nutritionnelle doit occuper une place de premier ordre. En effet, la nutrition et l’alimentation qui peuvent aussi constituer des facteurs de risques, sont devenues de nos jours une préoccupation mondiale.

   Au Tchad comme dans plusieurs pays d’Afrique, les maladies métaboliques dont le cancer constituent de réels problèmes de santé publique. C’est à juste raison que le thème principal  de cette édition d’Octobre Rose à savoir « Alimentation, Nutrition et Cancer »  est plein de significations et d’enseignements.

   Mesdames, Messieurs

   Au niveau de la Ligue, notre cheval de bataille en matière de prévention nutritionnelle serait de réduire la consommation des boissons raffinées contenant du sucre blanc, les  boissons alcoolisées, les graisses d’origine animale, les viandes rouges etc.

   Nous devons privilégier  nos aliments locaux bios et nutritifs. Il faudrait aussi favoriser et promouvoir une alimentation diversifiée, saine et équilibrée. Un accent particulier devrait être mis sur la consommation des fruits et légumes, très indispensable à cause de leur composition en vitamine et éléments minéraux.

   Nous devons, de même, mettre un point d’honneur sur l’allaitement maternel qui est un moyen très efficace de prévention du cancer du sein, de l’utérus et des ovaires.  Dans la veine des bonnes habitudes à adopter, nous ne devrons pas surtout oublier  la pratique régulière du sport.

   Marcher  au moins 30 minutes par jour doit faire corps avec chacun de nous.

   Mesdames, Messieurs

   La lutte contre le Cancer nous interpelle tous. Les facteurs de risque étant de nature multiple, les interventions doivent suivre la même trajectoire en prenant une dimension  pluridisciplinaire et  en mobilisant beaucoup d’acteurs. Sur ce terrain, nous sommes logés à la meilleure enseigne, car le Gouvernement tchadien a adopté en 2015 une Politique nationale de nutrition et de l’alimentation.

   Au nombre des activités phares qui s’inscrivent dans le schéma de cette politique volontariste, je voudrais noter l’étude sur les recommandations alimentaires nationales menée dans les zones agro-écologiques du pays. Toutes ces actions nous réconfortent à plus d’un titre,  et constituent pour nous, une base pour la prévention des risques alimentaires et nutritionnels liés au cancer.

Distingués invités

Mesdames, Messieurs

   Nous comprenons aisément que toutes ces activités  en lien avec la lutte contre le cancer doivent faire l’objet d’une réelle appropriation  collective. C’est pourquoi, je vous exhorte à intégrer l’ensemble de ces informations scientifiques liées à la nutrition et à l’alimentation pour une meilleure prévention du cancer. Comme d’habitude, bien se nourrir, c’est mieux prévenir et bien se soigner.   Sur ce, je vous souhaite une bonne célébration du mois d’Octobre Rose et  vous remercie pour votre aimable attenti

     

 

Choix de la langue / اختيار اللغة

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez consulter le site de la Présidence de la République du Tchad. / .اختر اللغة التي ترغب في الاطلاع على الموقع الإلكتروني لرئاسة الجمهورية
Français
العربية