Allocution du Président de la République du Tchad à l’occasion du dîner offert en l’honneur du Président de la RDC

N’Djamena, le 24 juin 2024

  • Monsieur le Président de la République Démocratique du Congo et Cher frère ;
  • Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
  • Mesdames et Messieurs les Ministres et membres de la délégation congolaise ;
  • Mesdames et Messieurs les Présidents des grandes institutions de la République ;
  • Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;
  • Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des organisations internationales ;
  • Distingués invités en vos rangs et qualités ;
  • Mesdames et Messieurs ;
  • Chers frères et sœurs.

C’est avec un grand sentiment de gratitude envers le Tout Puissant et un réel plaisir que je prends la parole pour prononcer ces quelques mots à l’occasion de ce dîner organisé en l’honneur de mon cher Frère, FELIX ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République Démocratique du Congo en visite d’État  au Tchad.

Un diner est certes un moment de partage et de convivialité, mais permettez-moi d’exprimer en des mots chargés de sens, toute notre joie d’accueillir en terre tchadienne, mon cher Frère le Président FELIX TSHISEKEDI et les éminents membres de sa délégation.

Cette visite revêt un caractère spécial. C’est pourquoi, nous la plaçons sous le signe de la reconnaissance et de la fraternité.

 Votre nom, Cher Frère, et celui de votre pays, la RDC, sont, désormais, étroitement liés à l’histoire de notre pays, notamment celle de la transition dont le processus vient de s’achever, en surmontant moult difficultés.

  • Distingués invités,
  • Mesdames et Messieurs,

Il vous souviendra qu’au début de la transition, le Président de la République Démocratique du Congo, FELIX ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO, nouvellement porté à la tête de l’Union Africaine en son temps, a été un soutien de taille pour la transition tchadienne.

Notre transition était particulière, elle a été menée dans des conditions exceptionnelles et rien n’était gagné d’avance. Et dans un monde où les calculs et les enjeux géostratégiques s’entremêlent, il est rare de trouver des leaders imbus d’une sincérité et d’une humanité profonde.

Le Président FELIX TSHISEKEDI a été l’un de ceux qui ont eu une compréhension lucide de la situation, avec pour seule intention d’aider le Tchad à se relever. Cher frère, vous avez fait preuve d’une disponibilité sans pareil pour réunir les conditions permettant de conduire à bon port notre transition.

Cet effort a connu un son pic lors du sommet extraordinaire de la CEEAC convoqué à Kinshasa, lequel vous a désigné comme facilitateur dans la transition tchadienne.

Cette étape nous a permis de découvrir en vous, Cher Frère, une personne exceptionnelle, un leader dont la sagesse, la détermination et la vision ont été les piliers de notre chemin vers la paix.

L’accord de Kinshasa, n’a pas été une simple formalité. Tout comme, Monsieur le Président et Cher Frère, vous avez été plus qu’un simple facilitateur.

En effet, vous avez été l’âme et le cœur de ces pourparlers. Votre capacité à écouter, à comprendre et à trouver des solutions là où d’autres voyaient des impasses, nous a particulièrement marqués.

Votre déplacement à N’Djaména pour rencontrer tous les acteurs de la transition a été un moment fort qui a permis d’écouter tout le monde et de rapprocher les positions.

Vos émissaires notamment le Ministre Didier Mazenga et le Président de la Commission de la CEEAC n’ont également ménagé aucun effort pour faire aboutir le processus de la facilitation. C’est le lieu de les remercier pour tous les efforts fournis.

Grace à votre soutien qui a été constant, jusqu’à la tenue des élections, notre pays a pu terminer sa transition dans les délais accordés.

Je voudrais également remercier l’ensemble des États membres de la CEEAC qui ont, dès les premières heures, accompagné le Tchad dans sa marche sur le chemin du retour à la normalité constitutionnelle.

Aujourd’hui, nous tenons à vous dire merci pour les efforts mutualisés à tous les niveaux. Merci pour votre solidarité, votre vision, votre courage et votre engagement noble et panafricain. Vous avez fait la différence, et votre contribution restera gravée dans notre mémoire comme la manifestation concrète d’une fraternité agissante.

Notre pays vous est plus que jamais reconnaissant. Vous êtes l’exemple le plus éloquent qu’entre frères africains, on peut se soutenir, on peut se donner la main, on peut trouver des solutions africaines pour des problèmes africains.

Ce dénouement heureux prouve à suffisance que les africains sont plus que capables de résoudre les crises africaines s’ils résistent aux pressions et ingérences extérieures. Bravo au Facilitateur et Bravo à la CEEAC.

Monsieur le Président et Cher Frère,

En guise de remerciement et de reconnaissance, nous allons baptiser une avenue en votre nom.Nous aurons également, dans un instant, le plaisir de vous élever à la distinction la plus élevée de la République du Tchad.

A la faveur de cette visite d’État, nous allons, en outre, procéder à la signature des accords afin de renforcer notre coopération bilatérale.

Par ces accords, nous voulons donner une nouvelle impulsion à nos relations qui sont appelées à se consolider dans des domaines vitaux et dans l’intérêt bien compris de nos deux nations.

Cette bonne entente est capitale et elle illustre notre vision partagée concernant les questions qui touchent nos pays et notre continent.

Nous appartenons à une communauté de destin et faisons face à des défis similaires. Nous devons continuer à œuvrer ensemble pour transformer les rêves de paix et de développement en une réalité tangible dans nos deux pays, voire dans notre continent.

Monsieur le Président et Cher Frère,

Votre implication bienveillante pour la paix et la réconciliation au Tchad, nous a fait découvrir votre grandeur d’éminent leader panafricain.

Nous sommes convaincus que votre leadership établi et éclairé est un atout de taille afin de ramener une paix durable dans votre pays, victime des violences injustifiées et injustifiables.

Nous réitérons notre condamnation de ces actes barbares et prions pour que sous votre magistère, la RDC, avec laquelle nous avons des liens forts et historiques et que nous admirons tant, puisse tourner cette page sombre pour s’inscrire dans une paix pérenne et une prospérité entière.

C’est sur ces notes de prière et d’espoir que je termine mon toast, en souhaitant une nouvelle fois, un très agréable séjour au Président FELIX TSHISEKEDI et la délégation qui l’accompagne.

Vive l’amitié et la fraternité entre le Tchad et la RDC, vive la coopération, vive l’Unité Africaine !

Que Dieu Vous Bénisse !

Je vous remercie !