PAIX AU SOUDAN:LE MARECHAL DU TCHAD GARANT DE L’ACCORD DE PAIX GLOBAL

Juste après son arrivée à Juba, le Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO a participé à la cérémonie de signature officielle de l’accord de paix globale entre le gouvernement de transition soudanais et les mouvements armés affiliés au Front révolutionnaire. Le document a été également paraphé par le Chef de l’Etat tchadien en tant que garant de cette entente historique censée mettre fin à la guerre et aux conflits armés qui durent depuis deux décennies.

Hier, les Sud-soudanais se réconcilient à Khartoum. Aujourd’hui, les Soudanais scellent la paix à Juba. L’instant chargé d’émotion est historique. Gouvernement et mouvements politico-armés décident d’abandonner la musique guerrière pour une mélodie plus pacifique. Les signataires, leaders de 5 groupes rebelles et 4 mouvements politiques issus des régions  du Darfour, du Kordofan-Sud et du Nil Bleu, se mettent d’accord à travers ce pacte composé de 8 protocoles  couvrant des questions  de propriété foncière, justice transitionnelle, réparations et compensations, développement du secteur nomade et pastoral, partage des richesses, partage du pouvoir et retour des réfugiés et déplacés.

L’accord stipule également le démantèlement à terme des groupes armés et l’intégration de leurs combattants dans l’armée qui devra être représentative de toutes les composantes du peuple soudanais. Son respect ne souffrira d’aucune ambiguïté, s’engagent les signataires qui se sont relayés à la tribune. Pour y veiller, le Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO se porte garant aux côtés de plusieurs autres dirigeants et représentants des institutions internationales à l’image de l’Union africaine et des Nations Unies. L’espoir que suscite cet accord est immense. La mobilisation populaire en dit long sur les aspirations du peuple soudanais, fatigué de ces longues années d’instabilité qui ont freiné son développement. «  Il n’y aura pas de retour à la guerre », a lancé le général Abdel Fatah Al-Burhan, président du Conseil Souverain de la Transition, qui a appelé le reste des mouvements armés qui n’ont pas signé l’accord de paix à y adhérer. 

Sa satisfaction et celle des autres dirigeants de la transition, résident dans le fait que le nœud du problème est abordé et ses solutions trouvées de commun accord, ouvrant une nouvelle page qui va « mettre fin aux guerres et aux souffrances du peuple dans les camps des déplacés et réfugiés ». « Les sillons de paix sont aujourd’hui tracés », s’est félicité le Maréchal du Tchad qui voit en cette étape, un immense pari à gagner pour les frères soudanais, se disant convaincu que tous ceux qui n’ont pas encore adhéré à cette grande plateforme de dialogue et de cohésion, vont le faire dans les meilleurs délais. Du haut de la tribune, le Maréchal du Tchad a lancé un pressant appel à l’endroit de toute la communauté internationale pour qu’elle apporte sa contribution en vue d’aider le Soudan dans la phase actuelle de sa vie et de son histoire.

     

 

Choix de la langue / اختيار اللغة

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez consulter le site de la Présidence de la République du Tchad. / .اختر اللغة التي ترغب في الاطلاع على الموقع الإلكتروني لرئاسة الجمهورية
Français
العربية