MANDOUL: LANCEMENT DE DEUX PROJETS D’ENVERGURE

Avant de quitter Koumra, le Maréchal du Tchad, IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’Etat, a présidé une double cérémonie. Il s’agit du lancement du Projet d’appui aux réfugiés et communautés d’accueil (PARCA) et de bitumage du tronçon Moissala-Bedaya.  

A partir de ce 08 novembre, démarrent officiellement les travaux de réhabilitation de la route Moissala-Bedaya, longue de 75 km. Ce tronçon fait partie intégrante du Projet de connectivité et de mobilité rurale qui prévoit, pour la première phase, la réalisation de 400 km de route dans les provinces du Mandoul et du Moyen-Chari. A terme, il va booster la productivité agricole, de créer de l’emploi, d’accroitre les activités commerciales et des revenus et ainsi réduira significativement le temps de trajet.Ces chantiers, dira le Ministre des infrastructures et du désenclavement, M. Ahmat Abakar Adjid confirme les promesses faites par le Maréchal du Tchad à l’endroit de la population et vient matérialiser son ambition de rapprocher autant que possible les filles et fils du Tchad en mettant à leur disposition des infrastructures de qualité et en quantité suffisante pour une mobilité fluide, facteur de croissance. Il a demandé à l’entreprise en charge de construction et au bureau de contrôle à veiller au respect des termes du contrat et aux autorités et aux populations d’apporter leur soutien pour la bonne exécution des travaux.

La similitude du Projet de connectivité et de mobilité rurale avec un autre, le PARCA (Projet d’appui aux réfugiés et communautés d’accueil), réside dans l’importance qu’il recouvre mais aussi dans le bailleur, la Banque mondiale, qui injecte 135 millions de dollars américains soit 67,5 milliards F CFA. Le PARCA, d’après la description technique faite par son coordonnateur national, M. Japhet Doudou, va s’employer à améliorer l’accès des réfugiés et communautés d’accueil aux services essentiels de base, aux moyens de subsistance et aux filets sociaux et renforcera les systèmes nationaux de gestion de la situation des réfugiés. 130 000 ménages pauvres et vulnérables bénéficieront des transferts monétaires et des infrastructures de base dans 7 provinces que sont l’Ennedi Est, Lac, Logone Oriental, Mandoul, Moyen Chari et Wadi Fira sur une période de 5 ans. Tout ceci fait dire au Ministre du Plan, de la Planification du développement et de la Coopération internationale, Dr Issa Doubragne que les résultats préliminaires sont encourageants justifiant l’extension géographique du projet. Le dispositif offert par le PARCA qui comprend également un soutien juridique assuré par la CNARR, selon lui, viendra faciliter l’intégration des réfugiés et soulager efficacement les populations d’accueil qui partagent leurs maigres ressources depuis l’arrivée des réfugiés et rapatriés en provenance de la RCA et du Soudan.

Ce qui se passe dans le voisinage du Tchad, selon le Maréchal du Tchad, IDRISS DEBY ITNO, doit amener les Mandoulais en particulier et les tchadiens en général à beaucoup prier, à s’accepter, à respecter la laïcité pour préserver la paix dans le respect de leurs différences qui sont selon lui, une richesse. Il a attiré l’attention de ses concitoyens sur les esprits divisionnistes propagés par des politiciens qui cherchent honteusement à replonger le Tchad dans des moments les plus sombres de son histoire. Le Maréchal du Tchad d’annoncer la reprise et l’achèvement prochains des projets de construction des infrastructures aux arrêts depuis 2014 non sans avoir demandé aux Mandoulais de faire des efforts pour mettre fin au mariage d’enfants et à porter le taux de scolarisation des filles de 30 à 100%.

     

 

Choix de la langue / اختيار اللغة

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez consulter le site de la Présidence de la République du Tchad. / .اختر اللغة التي ترغب في الاطلاع على الموقع الإلكتروني لرئاسة الجمهورية
Français
العربية