LE MARECHAL DU TCHAD RENCONTRE LES FORCES VIVES DU BATHA A ATI

Le Maréchal du Tchad, IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’Etat, a rencontré cet après-midi les forces vives de la province du Batha. La rencontre, empreinte de convivialité, a porté sur la situation socioéconomique de la province à la lumière des défis de l’heure.


Accueil chaleureux, ovations, slogans approbateurs… l’ambiance est conviviale et témoigne de la symbiose entre le Chef de l’Etat et sa population. Le Batha, terre de la renaissance, par la voix du Gouverneur Benaindo Tatola, a fait part de sa fierté d’accueillir le Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO à qui, il renouvelle son soutien infaillible et son entière adhésion à sa politique de développement socioéconomique. Du Président de la République, le Batha attend beaucoup à en juger par le chapelet de doléances égrené par le Gouverneur.


Recueillir les doléances et s’imprégner de la vie du citoyen, c’est justement le mobile du périple qu’entreprend le Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO dans le souci de donner une forte impulsion aux programmes à fort impact social et d’apporter des réponses concrètes aux besoins de la population. Le progrès et le décollage économique de la province ne viendront que s’il y règnent l’autorité de l’Etat, le travail, l’amour du prochain, la paix et le vivre-ensemble. Autant des notions rappelées avec insistance par le Maréchal du Tchad qui n’a pas mâché ses mots pour dénoncer la déchirure à laquelle se livrent les fils du Batha souvent pour des choses de moindre importance. Les chefs traditionnels, les cadres sont appelés à plus de responsabilité. «  Il n’y a pas un Tchad de substitution. Ne vous déchirez pas !  », a-t-il conseillé, rappelant que la terre, les ressources et les infrastructures qui y trouvent appartiennent à l’Etat et par conséquent, tout tchadien a le droit d’en jouir.


La circulation des armes, le trafic des enfants vers les pays voisins, la coupe abusive des arbres, la scolarisation des enfants et particulièrement des filles, les violences faites aux femmes sont également abordés par le Chef de l’Etat qui a demandé aux fils du Batha d’emprunter la meilleure voix et d’adopter la meilleure attitude qui conduiront leur cité au progrès espéré. Il s’est montré ferme et intraitable s’agissant de la coupe abusive des arbres, de la résurgence des conflits intercommunautaires, de l’orpaillage clandestin, en mettant les chefs traditionnels et les responsables administratifs devant leur responsabilité.


La rencontre entre le Maréchal du Tchad et les forces vives du Batha, c’est des instructions, des directives mais aussi des annonces fortes. Les travaux de construction de la route N’Djamena-Bilala – Ati et Ati-Oum-Hadjer vont recommencer d’ici un mois. Il en sera de même pour le projet pastoral FNAT qui sera repris en main par le Ministère de l’élevage. Les 10 km de voiries urbaines d’Ati seront réalisés dans les meilleurs délais. Une bretelle pour désenclaver la ville de Yao, un aéroport de type A, un abattoir moderne à Ati, un centre de formation professionnelle, et bien d’autres projets sont au nombre des promesses fermes faites par le Maréchal du Tchad pour la province. Le prix du mètre cube d’eau potable sera réduit substantiellement, tous les chantiers arrêtés depuis 2014 vont reprendre. Autant d’annonces qui ont arraché des applaudissements nourris et des youyous, signes du désir ardent des filles et fils du Batha de voir leur province décoller véritablement, conformément aux vœux du Maréchal du Tchad.

     

 

Choix de la langue / اختيار اللغة

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez consulter le site de la Présidence de la République du Tchad. / .اختر اللغة التي ترغب في الاطلاع على الموقع الإلكتروني لرئاسة الجمهورية
Français
العربية