Incendie du dépôt de munitions à la poudrière: Le Chef de l’Etat constate les dégâts et visite les blessés

Suite à l’incendie qui s’est déclenché hier soir dans un dépôt de munitions du camp de la réserve stratégique causant des déflagrations énormes dans la capitale, le Président de la République, Chef de l’État, MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a effectué tôt ce matin, une descente sur le site communément appelé Camp poudrière au quartier Goudji.

Hier soir, un dépôt de munitions du camp de la réserve stratégique, communément appelé camp poudrière a pris feu entrainant une panique générale à travers N’Djamena qui a vécu une nuit effroyable. En l’espace de quelques heures, le site est devenu un vaste champ de ruines. Les débris et la fumée étaient  encore visibles ce matin à l’arrivée du Chef de l’Etat, MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO témoignant de la violence de l’incendie ayant déclenché une série d’explosions retentissantes qui ont secoué toute la ville.

Des bâtiments écoulés, des blindés calcinés, des containers volés en éclats, des armes détruites et une quantité des débris d’obus non explosés. Les explosions sont si fortes que des trous géants sont créés, une grande partie de l’arsenal détruite et des infrastructures annexes endommagées, sans compter les dégâts hors du camp.

Il a fallu des longues heures aux secours pour arriver à contenir les flammes. Pour les démineurs et les sapeurs-pompiers, la nuit a été interminable et éprouvante. Mais le travail est loin de finir avec le ramassage des débris, la neutralisation des engins non explosés, l’enlèvement des obstacles, etc.

C’est cette scène de désolation totale que le Président de la République, MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a pu personnellement constater. Accueilli par les Ministres de la Défense, de l’Administration du Territoire, de la Sécurité, le Chef d’Etat-major Général des Armées 2ème Adjoint et tous les commandants des grandes formations militaires, le Chef de l’Etat a découvert un paysage presqu’apocalyptique et mesuré par lui-même l’ampleur des dégâts.

Frappé par l’étendue de cet incendie dévastateur, le Chef de l’Etat a apprécié le travail encore continuel abattu par les équipes de secours. Il a tenu à saluer et féliciter les sapeurs-pompiers et les démineurs qui ont risqué leurs vies pour contenir l’incendie et empêcher une catastrophe encore plus grande.

Les dégâts de l’incendie et des explosions vont au-delà du camp poudrière. Et pour se rendre à l’évidence, c’est au chevet des blessés admis au Centre hospitalo-universitaire de Référence Nationale (CHU-RN) que le Président de la République se rend dans la foulée.

Sur place, il est allé réconforter les blessés qui reçoivent les soins et leur souhaiter bon rétablissement. Des mots de réconfort mais aussi des instructions, comme celles données au Ministre de la Santé Publique à l’effet d’assurer une prise en charge intégrale des soins aux blessés.

D’une voix marquée, le Président de la République, MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a laissé entendre que la situation est totalement maitrisée et appelé ses compatriotes au calme.

Tout en encourageant les équipes de secours et de sauvetage ainsi que le personnel soignant mobilisés depuis hier, le Chef de l’Etat a tenu à rassurer que des leçons seront tirées sur la base des résultats de l’enquête diligentée pour déterminer les causes de cet incendie et pour s’assurer que de tels événements malheureux ne se reproduisent plus.