Dialogue politique pour renforcer la démocratie

Le Président de la République, IDRISS DEBY ITNO, a échangé ce jeudi avec les acteurs politiques. Dans le cadre du dialogue politique, le Président de la République, IDRISS DEBY ITNO, a réuni ce jeudi, au palais présidentiel, les présidents et secrétaires généraux des partis politiques, les membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI); et ceux du comité de suivi de l’accord du 13 août 2007 en vue du renforcement du processus démocratique. Ils ont échangé sur le mandat et la composition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI);, le mandat du comité de suivi de l’accord du 13 août, le statut des partis politiques et sur la mise en place d’un organe de dialogue après la mise en Œuvre effective de l’accord du 13 Août. A propos de la CENI, les acteurs politiques ont décidé de son maintien pour permettre une meilleure organisation des élections communales. Cependant, elle doit être revue dans sa composition actuelle afin de répondre à la nouvelle donne politique. Idem pour le comité de suivi de l’accord du 13 août 2007. La classe politique a refait confiance à cet organe de suivi qui, logiquement, devait être dissout après la mise en place de la nouvelle Assemblée nationale. Ils ont demandé tout simplement que le comité soit réaménagé et légiféré afin de l’adapter sous une base juridique au contexte politique actuel . Abordant le troisième point concernant le statut des partis politiques, les acteurs politiques ont opté pour sa révision. Mandat est donné au comité de suivi d’engager un travail de réflexion dont les résultats seront soumis à l’appréciation de la classe politique avant d’être proposés au Président de la République, garant de l’application du 13 août 2007 en vue de son adoption . Le dernier point sur lequel le Chef de l’Etat et les acteurs politiques ont échangé est l’instrument de dialogue à mettre en place lorsque le processus en cours arrivera à terme. Là également, le comité de suivi est chargé de faire des propositions qui seront soumises aux différentes parties prenantes au processus du renforcement démocratique. En levant la séance, le Président de la République s’est félicité de la sérénité qui a prévalu au cours des débats. Cette sérénité est le reflet de l’esprit de dialogue, de consensus et de sagesse qui caractérise la classe politique tchadienne.

Par: DGCOM Le 04/08/2011 00:00