Accord de paix de Doha entre le Gouvernement soudanais et une faction rebelle du Darfour.

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a assisté hier à Doha (Qatar); à la signature d’un accord de paix entre le Gouvernement soudanais et le Mouvement de libération pour la justice, une faction rebelle du Darfour. Un pas important vient d’être franchi dans le processus de paix au Darfour. Le gouvernement soudanais et le Mouvement de libération pour la justice ont signé ce 14 juillet à Doha un accord de paix. Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO et trois de ses pairs conviés par l’Emir du Qatar ont honoré de leur présence la cérémonie officielle de la signature de l’accord de Doha sur la paix dans le Darfour. Il s’agit du Burkinabé, Blaise Compaoré, de l’Erythréen Issayass Afeworki et du Soudanais Oumar Hassan El Béchir. Les organisations internationales, telles que l’Union africaine, les Nations unies, la Ligue arabe et l’Organisation de la conférence islamique étaient également présentes à travers leurs secrétaires généraux ou envoyés spéciaux. Dans son mot de bienvenue, l’Emir du Qatar a félicité les deux parties pour leur esprit de dépassement, de pardon et de tolérance ayant permis d’aboutir à ce résultat satisfaisant pour tout le monde. Il les a ensuite conviées au respect des clauses de l’accord pour le grand bonheur du peuple darfouri qui a tant souffert des affres de la guerre. Son Altesse Hamad Bin Khalifa Al Thani a surtout appelé les autres mouvements du Darfour à suivre cet exemple patriotique afin de libérer le peuple de la souffrance causée par la guerre dans cette région ouest du Soudan. L’accord prévoit, entre autres, la gestion commune des affaires de l’Etat, une répartition équitable des ressources, des compensations sociales et une garantie sécuritaire permettant aux réfugiés et déplacés de regagner leur terroir. Dans son intervention, le Dr GHAZI Salahadine, conseiller du Président soudanais et chargé du dossier du Darfour, tout en rappelant quelques échecs enregistrés dans le règlement de ce conflit soudano-soudanais, a réitéré l’engagement de son gouvernement à respecter l’accord. Même engagement de la part du Mouvement de libération pour la justice par la voix de son leader, M. Tidjani Cissé. Celui-ci a vivement remercié le Président IDRISS DEBY ITNO pour l’accueil réservé par son pays aux centaines de milliers des familles ayant fui la guerre au Darfour. Les représentants de la communauté internationale se sont relayés pour saluer cet accord et manifester leur appui dans sa mise en application. Tous ont appelé les deux parties à la sincérité pour que la population du Darfour puisse, enfin, retrouver le chemin de la paix et de la stabilité. Cet accord marque une nouvelle page de l’histoire dans le processus de paix au Darfour enclenché il y a huit ans à N’Djaména.

Par: DGCOM Le 15/07/2011 00:00



-->

Flash Infos

  • Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a quitté N’Djaména ce midi, à destination de Luanda (Angola).Le Chef de l’Etat effectue une visite officielle sur invitation de son homologue Joao Lourenço.