Ouverture du Sommet extraordinaire de la CEN-SAD

Ouverture ce matin à N’Djaména du Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEN-SAD sous la présidence de son Président en exercice, M. IDRISS DEBY ITNO Treize ans après la création de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD); en Libye, les Chefs d’Etat et de gouvernement de ladite organisation se sont réunis à N’Djaména pour faire la mue de l’institution sous-régionale et cela après la disparition tragique du Guide de la révolution libyenne. Les Chefs d’Etat et de gouvernement entendent redonner un souffle nouveau à l’instrument communautaire qui était en hibernation depuis plus d’une année. Le Conseil des ministres de la CEN SAD qui s’est tenu à N’Djaména a déblayé le terrain pour les Chefs d’Etat et de gouvernement afin de remettre véritablement en selle l’organisation. « Cette rencontre de N’Djaména constitue, l’amorce de la renaissance de la CEN-SAD », déclare le Président ivoirien Alassane Dramane Ouattara, président en exercice de la CEDEAO, qui, aux noms des ses pairs ouest-africains a remercié le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO, pour sa promptitude dans l’envoi des troupes tchadiennes au Mali. C’est un bel exemple de solidarité sud-sud. « L’intégration n’est pas possible sans la sécurité », rappelle le Secrétaire général de la CEEAC, notre compatriote Nassour Guelengdouksia Ouaïddou qui précise que la CEEAC et la CEN-SAD sont deux organisations sous-régionales qui poursuivent le même objectif : l’intégration politique, économique et sociale de leurs membres. Le Commissaire à la Paix et à la sécurité de l’Union africaine, M. Ramtane Lamamra, a, quant à lui promis la victoire de la paix sur le terroriste pour la renaissance de l’Afrique. Il a ensuite exprimé la salutation déférente de la présidente de la Commission de l’UA, Dr Nkosazana Dlamini-Zuma au Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO. Le représentant de l’Organisation de la coopération islamique (OCI); a promis de son côté une assistance substantielle de son organisation dans le cadre du développement durable, la sécurité et la lutte contre le terrorisme. « La Libye ne changera pas sa politique étrangère envers tous les pays épris de paix et de justice y compris les organisations sous-régionales et continentales dont elle est membre », rassure le Premier ministre libyen, M. Ali Zeïdan. Les Présidents soudanais Oumar Hassan El-Béchir et mauritanien Mohamed Ould Abdel-Aziz, se sont préoccupés de l’accélération de la grande muraille verte et du conflit sud-soudanais. Dans son allocution prononcée pour la circonstance, le Secrétaire général adjoint de la CEN-SAD, M. Ibrahim Sani Abani, s’est réjoui de la tenue de cette session extraordinaire de N’Djaména dont la finalité est la revitalisation d’une organisation qui est l’un des 8ème piliers de l’Union Africaine. Il a rendu un vibrant hommage au président en exercice de la CEN-SAD, le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO, pour sa détermination à faire survivre l’institution malgré les turbulences dont est victime le pays du siège de la CEN-SAD à savoir la Libye. M. Ibrahim Sani Abani, a, enfin exhorté les Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres à Œuvrer pour la renaissance de la CEN-SAD en adoptant le nouveau traité révisé soumis à leurs appréciations par les ministres des Affaires étrangères. « S’unir pour bâtir, c’est grandir ensemble », a-t-il conclu. Ouvrant officiellement les travaux le Président en exercice de la CEN-SAD, le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO a mis un accent particulier sur la mise en place d’un conseil de paix et de sécurité de la CEN-SAD pour circonscrire les potentiels foyers de tensions dans l’espace CEN-SAD.

Par: dgcom Le 16/02/2013 00:00