: INAUGURATION DES VOIES DE COMMUNICATION A SARH ET ANNONCE DE GRANDS PROJETS DE DEVELOPPEMENT

Le Président de la République IDRISS DEBY ITO a inauguré vendredi la route bitumée Koumra-Sarh et le pont de Hélibongo. Il a aussi ouvert de nouveaux chantiers dans la région « Avec le Président IDRISS DEBY ITNO, les défis du développement son définitivement relevés ». Cette phrase du Gouverneur de la région du Moyen Chari, M. Maouloud Izzadine résume bien à elle seule le sentiment qui anime les populations du Moyen-Chari en général, et celles de Sarh en particulier. Le chef de l’Etat leur a, en effet, offert des voies de communication qui viennent changer le visage de la région et la désenclaver. Ces infrastructures, réalisées soit avec le concours financier de deux importants bailleurs de fonds, en l’occurrence la Banque Africaine de Développement (BAD); et l’Union Européenne, soit sur les fonds propres de l’Etat tchadien, sont des promesses faites par le Président de la République il ya quelques années, promesses aujourd’hui tenues. La route Koumra-Sarh, longue de 115 km est désormais opérationnelle. Selon le ministre des infrastructures et des équipements, M. Gata Ngoulou, la renaissance de la ville de Sarh est du coup en marche. Outre cette route, le Président de la République a lancé ce vendredi les travaux de construction de l’axe routier Sarh-Kyabé-Amtiman, projeté jusqu’à Abéché, et de l’axe Guelendeng-Guéré-Sarh et Sarh-Maro-Sido-Frontière centrafricaine. « Cela ouvrira le chemin au développement des activités économiques, par l’exploitation des nombreuses potentialités agricoles et pastorales du Moyen-Chari et des régions voisines du Salamat, du Guéra et du Chari-Baguirmi », a indiqué le ministre Gata Ngoulou. La Banque Africaine de Développement et l’Union Européenne, deux importants bailleurs de fonds du Tchad, ont, par la voix de leurs représentants, salué ces projets qui participent au développement du pays tout entier et qui répondent aux attentes des populations. Ils ont surtout exprimé le soutien de leurs institutions techniques et financières au gouvernement tchadien. « Il n’ya pas que des difficultés et des problèmes au Tchad. Il ya aussi des succès dont on oublie souvent de parler », devait dire le représentant résident de la BAD au Tchad. D’un coût total de près de 12,5 milliards de FCFA et financé sur les revenus pétroliers, le pont d’Hélibongo sur le Chari, sa longueur est de 280 m. Sa construction est un véritable ouf de soulagement pour les populations situées sur la rive droite de cet ouvrage, et partant pour toutes celles du sud qui éprouvaient d’énormes difficultés à circuler pendant la saison des pluies. Cet ouvrage de franchissement comporte, faut-il le signaler, toutes les commodités et sécurités requises. Il permettra de relier la ville de Sarh à toutes les villes situées au Nord-Est du pays. « La machine est lancée. Le développement du Tchad passe par le développement des voies de communication », a notamment rappelé le Président de la République IDRISS DEBY ITNO dans une interview accordée à la presse nationale. Le Chef de l’Etat a indiqué qu’avec ces infrastructures, la région va être reliée au reste du pays en toute saison et les populations auront, non seulement la possibilité de circuler librement, mais elles auront l’opportunité de renforcer l’unité et la cohésion nationales. IDRISS DEBY ITNO a, en outre, annoncé la construction d’autres infrastructures dans la région du Moyen-Chari. Il s’agit d’un aéroport de classe « A », d’ un second château d’eau et l’aménagement de l’Université de Sarh. Notons que plusieurs personnalités au rang desquelles le Premier Ministre Joseph Djimrangar Dadnadji, la Première Dame Hinda Déby Itno, le Président de l’Assemblée nationale,Haroun Kabadi les présidents des grandes institutions, les membres du gouvernement, ont fait le déplacement de Sarh.

Par: dgcom Le 02/02/2013 00:00