AID AL ADHA : VŒUX AU MARECHAL DU TCHAD

AID AL ADHA : VŒUX AU MARECHAL DU TCHAD

Juste après la prière à la grande Mosquée Roi Fayçal, le Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO a reçu au Palais présidentiel les vœux des membres du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad (CSAI). Conduits par leur président, Cheikh Mahamat Khatir Issa, les dignitaires religieux ont, dans leurs civilités adressés tous les souhaits au Chef de l’Etat et à travers sa personne à l’ensemble du peuple tchadien.

Le format est réduit pour la deuxième fois de suite. Mais la cérémonie de présentation de vœux de l’Aïd n’a rien perdu de sa portée. Sobre, elle l’est, à l’image du sens profond de la fête en question. Et comme l’impose la circonstance, les échanges d’amabilité étaient évidemment au rendez-vous. Paix, santé, prospérité, bonheur et succès, sont entre-autres, souhaits formulés par le Président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad, Cheikh Mahamat Khatir Issa. Le contexte dans lequel se célèbre la fête s’est invité dans son allocution, affirmant que le coronavirus est venu secouer le monde, ébranler   les cœurs et séparer les frères. Cette pandémie dont le Tchad n’est pas à l’abri, ajoute-t-il, n’a pu être limitée que grâce à Allah, aux prières sincères des fidèles et surtout aux efforts louables du Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO. En plus de la Covid-19, le prélat ajoute le terrorisme, les conflits armés dans le voisinage du Tchad ainsi la division véhiculée sur les réseaux sociaux comme défis majeurs qui interpellent les consciences. A l’écouter, ces vices risquent de remettre en cause les nombreux acquis en matière de stabilité, d’unité nationale et de progrès.

Les propos du Cheikh Mahamat Khatir Issa font dire au Chef de l’Etat que les Hommes de Dieu, toutes obédiences confondues, font beaucoup sur le terrain de la paix et de l’éradication de la maladie à coronavirus. L’excellent travail d’encadrement et de sensibilisation, pour lui, doit continuer pour conscientiser les populations car dit-il, la pandémie est loin d’être terminée.

« Je saisis cette opportunité pour rappeler cet impératif absolu de responsabilité  auquel nous sommes astreints.  Nous ne devons, en aucune manière, baisser la garde », martèle le Maréchal du Tchad, insistant sur le strict respect des mesures barrières notamment le port de masques et le lavage des mains. La même attention est prescrite par le Maréchal du Tchad concernant la cohésion sociale mise selon lui, à rude épreuve par le communautarisme et la négativité véhiculée sur les réseaux sociaux. Un réel examen de conscience s’impose, tonne le Maréchal du Tchad, qui instruit les ministères compétents à s’assumer pour que l’appareil judiciaire joue pleinement son rôle et pour que la marche du Tchad vers son émergence ne soit pas obstruée, inutilement, et d’aucune façon.    

Par: DGCOM Le 31/07/2020 15:50