DESCENTE DU CHEF DE L'ÉTAT AUX CONFINS DU LAC-TCHAD

DESCENTE DU CHEF DE L

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a effectué ce matin une tournée de supervision des postes avancés des forces de défense et de sécurité aux confins du Lac-Tchad. Il a été tour à tour à Kaïga-Kindjiria, Ngouboua et Baga-Sola où des instructions fermes ont été données aux chefs militaires à l’entame de la saison pluvieuse.
 
Lors de sa dernière tournée dans les îles tchadiennes, nigériennes et nigérianes du Lac libérées des mains des illuminés de Boko-Haram après une raclée militaire spectaculaire et historique, le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO, chef suprême des armées avait promis à ses héroïques soldats, qu’il reviendrait après le mois de ramadan pour une mission de supervision des zones avancées. Aujourd’hui, jeudi 25 juin 2020, chose faite. Le chef suprême des armées a été accueilli à sa descente de l’hélicoptère  à Kaïga-Kindjiria, son quartier général, haut lieu militaire de l’opération colère de Bohoma par le chef d’Etat-major général des armées, général Abakar Abdelkérim et le commandant de la zone d’opération du Lac et son adjoint ainsi que le Directeur général des Services de sécurité des institutions de l’Etat (DGSSIE).

C’est sous sa célèbre case en paillotte, que le Chef suprême des armées IDRISS DEBY ITNO pose comme à son habitude, la carte de l’Etat-major de la zone lacustre et instruit au moindre détail les chefs militaires de Kaïga-Kindjiria, le commandant des opérations et son adjoint, les généraux de brigade, Mahamat Siam et Moussa Haoussa. « Aucun élément de Boko-Haram n’est présent dans le territoire tchadien par contre ils opèrent dans les pays voisins, soyez vigilants, ne baissez pas la garde nous sommes à l’entame de la saison des pluies et bientôt la crue et vous savez de quoi je parle. Ne laissez aucune portion du territoire lacustre tchadien à l’ennemi pour qu’il puisse s’infiltrer ». Autre instruction du Chef suprême des armées, toutes les cases de fortune du poste avancé à Kaïga-Kindjiria doivent disparaître  pour faire place à des tentes et/ou des constructions durables.

Le Président de la République prend son hélicoptère et met cap sur Ngouboua, un autre poste avancé des forces de défense et de sécurité. Ngouboua est à la lisière de  la frontière tchado-nigérienne. Les mêmes instructions militaires d’un chef dont l'expérience et la parfaite connaissance du terrain ainsi que des modes opératoires de Boko-Haram sont réitérées  de manière ferme et claire au Commandant du secteur 2 de la force mixte multinationale, le Général Mahamat Dady Kebbir.

Baga-Sola a constitué la troisième et dernière étape du jour du Président de la République IDRISS DEBY ITNO. Le Chef de l’Etat a été accueilli à sa descente de l’hélicoptère par le gouverneur de la province du Lac, général Abadi saïr Fadoul et les chefs militaires de la région. Aussitôt, une réunion de restitution de supervision des postes avancés de l’armée nationale tchadienne aux confins du Lac a eu lieu en présence des commandants de grandes formations militaires. Là, les instructions ont été on ne peut plus claire. Tous les militaires en opération dans le Lac doivent être relevés au bout d’un an. A l’Armée ce qui doit lui revenir de droit, les véhicules militaires ne doivent pas être utilisés à d’autres fins, comme la recherche de l’or. Cette pratique malsaine doit cesser immédiatement. Vous devez maîtriser vos effectifs, entretenir vos matériels surtout passer régulièrement par des champs de tirs. Le chef suprême des armées a salué la bravoure des soldats de l’armée nationale tchadienne en opération au Lac. Je suis fier de vous ainsi que tout le peuple tchadien pour les actions héroïques menées contre les éléments de la secte Boko-Haram.

Par: DGCOM Le 25/06/2020 14:26