L’APRES SOMMET DE PAU: 4eme REUNION DU COMITE DE SUIVI DES ENGAGEMENTS

L’APRES SOMMET DE PAU: 4eme REUNION DU COMITE DE SUIVI DES ENGAGEMENTS

La 4ème Réunion du Comité de suivi des engagements du Sommet de Pau consacrée à la lutte contre le terrorisme au Sahel s’est tenue cet après-midi, sous la présidence du Chef de l’Etat  IDRISS DEBY ITNO.  Il a été question essentiellement au cours des discussions de la participation du contingent tchadien au Fuseau Centre particulièrement affecté par l’action des groupes armés terroristes. Le Tchad concentre pour l’instant ses efforts militaires autour du Lac-Tchad.

Le 20 janvier dernier au sortir du Sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel et de la France consacré à la lutte contre le terrorisme au Sahel tenu à Pau dans les Pyrénées-Atlantiques, il a été décidé de mobiliser davantage de forces pour porter l’estocade au terrorisme dans le Sahel.  Un Comité de suivi des engagements du Sommet est mis sur pied dans tous les pays du G5 Sahel. Au Tchad, elle est présidée personnellement par le Président de la République. Ce jeudi 18 juin, a lieu la 4ème réunion après celle tenue, le 13 mars dernier.
 
Chefs des départements ministériels concernés d’un côté, l’Ambassadeur de France au Tchad et le commandant de la force barkhane de l’autre et le Président de la République à équidistance entre les deux  parties ont fait le point des différentes actions décidées au sortir de ce sommet. L’Ambassadeur de France au Tchad Bertrand Cochery au sortir de l’audience s'est réjoui de cette rencontre et se félicite de l'engagement permanent du Chef de l'Etat aux côtés des autres pays pour mettre hors d'état de nuire les terroristes dans la bande sahélienne.

N’eut été le déclenchement de l’opération colère de Bohoma suite à l’attaque des positions des forces de défense et de sécurité aux confins du Lac-Tchad, les soldats tchadiens seraient déployés dans la zone des trois frontières depuis le 24 mars. Le Ministre délégué à la Présidence de la République, chargé de la Défense nationale, de la Sécurité et des Anciens combattants, M. Mahamat Abali Salah interrogé à cet effet estime que le déploiement des troupes tchadiennes dans le Litako-Gourma n’est pas encore acté par le Tchad au regard des velléités guerrières de Boko-Haram au Lac-Tchad.

Par: DGCOM Le 18/06/2020 21:13