COVID-19 :LA COERCITION POUR FAIRE RESPECTER LES MESURES

COVID-19 :LA COERCITION POUR FAIRE RESPECTER LES MESURES

Le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire général de la Présidence de la République, par ailleurs président de la Cellule de veille et de la sécurité sanitaire, M. Kalzeubé Payimi Deubet a dirigé ce matin au palais présidentiel, une réunion avec les responsables des Forces de défense et de sécurité. La rencontre a permis de faire le point sur la mise en œuvre des mesures gouvernementales prises dans le cadre de la prévention contre la propagation du Covid-19.

Le Gouvernement hausse le ton face au non-respect par certains tchadiens des mesures édictées pour circonscrire la propagation du nouveau coronavirus. Pour contraindre les récalcitrants, peu de choix s’offrent au gouvernement qui décide de faire recours à la force. Car malgré les conseils et la sensibilisation, certaines mosquées ne désemplissent pas, certains commerces ouvrent et les cérémonies continuent par rassembler beaucoup de gens, foulant allégrement au pied la série de mesures. Par ces agissements, énonce le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire général de la Présidence de la République, M. Kalzeubé Payimi Deubet, certains concitoyens réfractaires mettent leur santé et celle d’autrui en danger.

Dès lors, les différents responsables des forces de défense et de sécurité sont appelés à prendre leur responsabilité amenant tous les tchadiens sur l’ensemble du territoire à suivre à la lettre les différentes mesures, seule façon d’éviter le confinement total, a expliqué le président de la Cellule s’étalant longuement sur les tenants et les aboutissants des consignes difficiles mais nécessaire imposées par un ennemi invisible qui menace dangereusement le Tchad.

Absente par moment, la Police municipale est exhortée à faire plus, surtout dans la sensibilisation n’occultant pas l’organisation des places mortuaires qui doivent être limitatif dans le strict respect des mesures en vigueur. C’est à cela aussi que vont s’atteler les autres corps des forces de sécurité intérieure qui pourront être épaulées, en cas de besoin, par l’Armée.

Par: DGCOM Le 25/03/2020 09:18