LUTTE CONTRE LE COVID-19 : LES ORGANISATIONS FEMININES SOLLICITEES

LUTTE CONTRE LE COVID-19 : LES ORGANISATIONS FEMININES SOLLICITEES

Le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire général de la Présidence de la République, par ailleurs président de la Cellule de veille et de la sécurité sanitaire, M. Kalzeubé Payimi Deubet a dirigé cet après-midi au palais présidentiel, une réunion avec les responsables des organisations féminines.  Les dernières informations relatives à l’évolution et à la gestion de la crise sanitaire a été portées  à leur attention, et leur implication sollicitée dans la sensibilisation.

La lutte contre le nouveau coronavirus au Tchad sera également menée par la femme. La réunion de ce lundi a donné l’occasion à la Cellule de veille et de sécurité sanitaire d’entretenir les leaders des organisations féminines sur la batterie des mesures prises par le gouvernement pour circonscrire la pandémie. Le président de la cellule et ses collaborateurs ont trouvé en face des organisations féminines au parfum de la chose et déjà engagées dans des actions de sensibilisation. Car le danger est réel et la maladie n’attend pas, affirme Mme Banata Tchalé Sow, l’une des responsables de la plateforme.

Les actions de terrain déjà menées ont permis à la plateforme de réaliser que la population dans son ensemble et la femme en particulier, ne mesure pas le danger que représente le Covid-19. C’est à son corps défendant que le gouvernement a été amené à prendre des mesures de privation de libertés, a expliqué le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire général de la Présidence de la République, M. Kalzeubé Payimi Deubet. Leur respect s’impose. Cela requiert surtout la pleine implication de la femme au regard de la place qu’elle occupe dans la société tchadienne, renchérit la Ministre en charge de la Femme, Dr Ardjoun Djalal Khalil.

L’inflation des prix sur le marché, le sort des enfants mouhadjirin, l’implication des medias et les moyens de travail pour les équipes de sensibilisation ont été entre-autres points relevés par les intervenants. Si d’aucuns recommandent le recours à des moyens coercitifs, d’autre ont suggéré des nouvelles pistes pouvant faire l’objet de mesures supplémentaire, au rang desquelles, le service minimum à assurer dans l’administration publique. Tout ceci fait dire au Ministre de la Communication porte-parole du gouvernement, M. Oumar Yaya Hissein que des progrès sont à portée de main si la femme est conscientisée et pleinement impliquée.

Des masques, gants et autres moyens de protection seront affectées à la plateforme des organisations faitières, invitée par le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire général de la Présidence de la République à continuer à aider le gouvernement à trouver la meilleure manière pour bouter la maladie. La place de la femme est cardinale dans la recherche des solutions souligne le président de la Cellule qui conseille les membres des organisations féminines à prendre des risques calculés. Car, rappelle-t-il, il faut être sain pour agir !



Par: DGCOM Le 23/03/2020 15:38