G5 Sahel : ouverture du 6ème sommet

 G5 Sahel : ouverture du 6ème sommet

Les travaux du 6ème  sommet des Chefs d’État du G5 Sahel ont démarré ce mardi 25 février à Nouakchott en Mauritanie.

Au Palais de congrès de la capitale mauritanienne, les Chefs d’Etat des pays membres du G5 Sahel ont répondu vivement présents à la sixième assemblée ordinaire de cette organisation . Il s’agit d’IDRISS DEBY ITNO, Président du Tchad , Ibrahim Boubacar Kéita, du Mali, Mahamadou Issoufou, du Niger, Mohamed ould Cheikh El Ghazouani de la Mauritanie et Roch Marc Christian Kaboré Président du Faso. Les retrouvailles sont toujours cordiales entre les dirigeants sahéliens, liés par un destin commun, celui, de mutualiser leur efforts pour apporter une réponse politique, sécuritaire et économiques aux problèmes de cette vaste région qui fait face à des multiples défis.
Dans son discours inaugural, le Chef de l’Etat mauritanien, Mohamed ould Cheikh El Ghazouani, a souhaité la bienvenue à ses homologues et aux différents partenaires du G5 Sahel. La présidence mauritanienne placera sa feuille de route sous le thème « jeunesse et espoir ».

Le Président en exercice sortant du G5 Sahel, le burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, a dressé, ce mardi, le bilan de sa présidence à la tête de cette organisation.
Les acquis de son mandat bâtis autour de quatre axes à savoir : le renforcement de capacités du secrétariat permanent, des actions d'opérationnalisation de la force conjointe, de l’autonomisation des femmes, la consolidation de la diplomatie et mobilisation des ressources financières.

L’Union africaine, la Banque mondiale, l’Union européenne , la France , l’Espagne , les Emirats arabes-unis, l’Italie et les Nations-unies ont renouvelé à travers des interventions poignantes leur solidarité envers le G5-sahel.
La Mauritanie qui prend les rênes de cette organisation ambitionne de mener des actions concrètes dans les domaines : de sécurité et défense , résilience, développement humain, dialogue intercommunautaire , dispositifs institutionnels de suivi et évaluation ainsi que du renforcement de la dynamique diplomatique d’accompagnement.


Par: DGCOM Le 25/02/2020 21:03