DIALOGUE SOCIAL : LE CHEF DE L’ETAT ET LES PARTENAIRES SOCCIAUX S’ACCORDENT

DIALOGUE SOCIAL : LE CHEF DE L’ETAT ET LES PARTENAIRES SOCCIAUX S’ACCORDENT

Le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO a reçu ce midi, les partenaires sociaux. Cette audience intervient après quatre rounds de négociations autour du Président du Haut comité technique tripartite chargé de poursuivre les discussions sur les points de revendications de la plateforme syndicale revendicative.

Un accord est trouvé au sortir de la rencontre. Initialement réduites de 35 %, les AGS  sont rétablis à 20% en janvier 2020, 15 % en juillet de la même année. Réduits de 50% les indemnités et primes de responsabilité sont restaurées respectivement à 15% en janvier et 20% juillet 2020 ainsi que 15% en juillet 2021.

Le Haut comité technique tripartite chargé de poursuivre les discussions sur les points de revendications s’est  réuni 04 fois au Palais de la République sous la houlette de son président le Ministre Secrétaire Général Adjoint de la Présidence de la République, M. Hissein Brahim Taha. Aucune avancée significative ne s’était dégagée de ces rounds de négociations. Et pourtant, le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO a exhorté les partenaires sociaux et le Gouvernement à accélérer les négociations pour que les effets financiers de leur accord soient pris en compte dans le mandatement du salaire de janvier 2020. Un deadline est même fixé au 10 janvier 2020.

Ce mercredi 08 janvier, 48h avant le délai fixé, le Président de la République ouvre ses portes aux partenaires sociaux et le Haut comité technique tripartite chargé de poursuivre les discussions sur les points de revendications de la plateforme syndicale revendicative. Des discussions jaillissent toujours la lumière, dit-on. Après une heure et demi de discussions où chaque partie a fait valoir ses arguments et c’est la délivrance. Mahamat Nasradine Moussa, porte-parole adjoint de la plateforme syndicale revendicative au sortir de la rencontre avec le Président de la République s’est réjoui de l’aboutissement des discussions et appelle ses militants à reprendre le chemin des bureaux dès jeudi.

Brahim Ben Said, de la Confédération libre des travailleurs du Tchad (CLTT) et Mahamat Tahir Hassan Gouchoulaye,  président de la Confédération syndicale du Tchad (CST) et porte-parole de la plateforme syndicale de dialogue social (PSDS) partagent le même avis et salue l’implication personnelle du Chef de l’Etat pour parvenir à cet accord.

Pour le facilitateur, au sein du Haut comité technique tripartite chargé de poursuivre les discussions sur les points de revendications de la plateforme syndicale revendicative, M. Ali Abbas Seïtchi, il y a ni perdant, ni gagnant. Et, c’est le Tchad qui en sort grandi.

Dans les heures qui suivent  Gouvernement et les organisations syndicales signeront un protocole d’accord scellant ainsi un pacte social avec toutes les garanties qui l’entoure. Dorénavant, les grèves se conjugueront au passé. Les travailleuses et travailleurs seront appelés par leurs centrales syndicales respectives à se mettre au travail avec ardeur et rigueur pour permettre à notre pays de poursuivre sa quête de l’émergence.


Par: DGCOM Le 08/01/2020 18:33