MOT DU MEMSGP A LA CEREMONIE DE CLOTURE DE LA 3ème AG DE L’IFDS

 MOT DU MEMSGP A LA CEREMONIE DE CLOTURE DE LA 3ème AG DE L’IFDS

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;

Messieurs  les Présidents des Grandes Institutions ;

Madame la Présidente de l'Internationale Francophone pour le Dialogue Social ;

Monsieur le Président du Comité National du Dialogue Social ;

 Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;
 
Messieurs et Mesdames les membres du Cabinet du Chef de l’Etat ;

Monsieur le Délégué général du Gouvernement auprès de la ville de N’Djamena ;

Monsieur le Maire de la ville de N’Djamena ;

 Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Représentants  des Organisations internationales ;

Mesdames et Messieurs les membres des différentes  délégations de l'Internationale Francophone pour le Dialogue Social (IFDS) ;

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs.

Les travaux de la 3ème Assemblée générale de l’Internationale Francophone du Dialogue social s’achèvent sur une note d’espoir et de solidarité à la grande satisfaction des participants venus d’Afrique et d’Europe.

Votre participation massive à la rencontre de N’Djamena témoigne de votre attachement aux nobles objectifs que s’est fixé, votre jeune organisation pour l’émergence d’un dialogue social qualitatif et quantitatif.

Madame la Présidente de l'Internationale Francophone du Dialogue social, après avoir suivi les discours  des parties prenantes  à l’ouverture de vos travaux,  m’être informé régulièrement  de vos  séances  en commissions et des conclusions tirées, je me réjouis de saluer, le doigté et la finesse avec lesquels, vous avez dirigé les débats contradictoires.

Je vous exprime, au nom du Président de la République, du Gouvernement tchadien et  en mon nom propre, toutes mes félicitations et vous exhorte à continuer, dans cette trajectoire tout à fait positive devant conduire l'IFDS à l'atteinte de ses objectifs.

Et c’est dans ce contexte que s’est tenue à N’Djamena,la 3ème Assemblée générale de l’Internationale Francophone du dialogue social qui prend son envol  multidisciplinaire en vue de relever tous les défis, dans un monde du travail en  pleine mutation.

Il me plait de vous rappeler que c’est dans cette vision logique que se tient, chaque année à Genève, la conférence internationale du travail, réunissant tous les pays du monde dans un cadre  tripartite.                                                                                                                                        

Mesdames et Messieurs les Participants ;

Distingués invités ;

Mesdames, Messieurs.

 Trois jours de discussions à N’Djamena vous ont permis de poser les premiers  consistant  à meubler, les textes fondamentaux qui consacrent aujourd'hui la force de votre jeune organisation et relatifs à l'équité entre les mandants, la liberté d'expression, au consensus et au vote suivant un équilibre bien aménagé.

Je voudrais par ailleurs m'appesantir sur la Déclaration finale du Centenaire  pour l'avenir du travail qui résume toutes nos préoccupations avec des orientations politiques, économiques et sociales puisées de toutes nos expériences sur un siècle.

En effet, face aux nombreux défis, j’insiste particulièrement sur le but final de toutes nos actions, visant à consolider progressivement un environnement du travail  efficient pour parvenir à un développement inclusif et durable.

C'est ce qui m'amène à me référer à la clairvoyance des trois mandants notamment les points forts de la "Déclaration du centenaire pour l'avenir du travail, à  savoir:

- La Répartition équitable des coûts et des gains,  obligeant chaque mandat à un réel discernement du contexte économique ;

- L'Exclusivité et la représentativité dont la mise en œuvre est assurée par le mandat gouvernemental;

-La facilitation des transitions, la protection sociale pour tous et l'impact sur les droits fondamentaux au travail  qui constituent des défis importants pour lesquels les Etats ont une implication incontournable ;                                                                    
- L'Evolution des relations entre Employeurs (publics ou privés) et les Travailleurs appelant,  l'Etat à une juste régulation.

Mesdames et Messieurs ;

Chers Participants.

De ce qui précède, la nécessité, voire l'obligation de mettre en communion l'approche visionnaire des trois mandants nous interpelle pour réussir ensemble :

- La Promotion et la Pérennisation, d'une croissance touchant  toutes les couches  sociales ;

- La Protection adéquate de tous les travailleurs en phase avec un monde de travail efficace ;

Madame la Présidente de l'Internationale Francophone pour le Dialogue social,

Chers Participants ;

 Il ya lieu de vous rappeler que les menaces sécuritaires pénalisantes, le dérèglement climatique et la mondialisation du commerce mettent en permanence une tension difficile sur le fonctionnement normal de nos Etats.

Cette situation difficile, devra être perçue comme une préoccupation de trois mandats, sachant que le gouvernement de la République du Tchad  a toujours associé intrinsèquement, les Partenaires socio-économiques dans la gouvernance du pays.      
                                                                      
Je me réjouis des conclusions de la 3ème Assemblée générale de l’IFDS tenue à N’Djamena et de la pertinence de vos réflexions et recommandations.

Le dialogue tripartite étant un véritable levier de performance, vous devez traduire dans les faits, les résultats de vos travaux afin que le tripartisme soit au cœur de vos préoccupations.

Mieux, il constitue un socle incontournable, un trait - d’union entre pouvoirs publics que nous sommes et les partenaires sociaux pour faciliter, l’instauration d’un climat social apaisé emprunt de confiance réciproque.

 Je réitère au nom du Président de la République, l’engagement du Gouvernement à collaborer avec tous les partenaires sociaux,  à travers un Dialogue sincère et soutenu,  afin de continuer notre marche inexorable vers le progrès.

Avant de terminer mes propos, je vous souhaite un bon retour dans vos pays respectifs et une bonne  fête de fin d’année.
 

Rendez-vous est donc pris pour la 4ème Assemblée générale de l’Internationale Francophone du Dialogue social l’année prochaine  au Cameroun.  Plaise à Dieu.


Je  vous remercie de votre bienveillante  attention !




Par: DGCOM Le 30/12/2019 19:40



-->

Flash Infos

  • Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a regagné N’Djamena ce midi. Il rentre d’Assouan en Egypte où il a participé au Forum pour la paix et le développement durable.