AUDIENCES PRESIDENTIELLES A PARIS

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO poursuit son séjour à Paris. Ce jeudi il a eu plusieurs activités C’est une opération de charme que les deux parties comptent bien en tirer profit. En répondant positivement à la demande de MEDEF(Maison des entreprises de France);, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO, accompagné d’une forte délégation ,souhaite dissiper les craintes des opérateurs économiques français. Décidé plus que jamais de faire du Tchad un pays émergent à l’orée 2025, le Chef de l’Etat a bousculé son agenda très chargé pour rencontrer les quelques 50 chefs d’entreprises qui ont bien voulu prendre part à ce déjeuner de travail. Pour Michel Roussin, vice-président de MEDEF internationale, l’Afrique représente plus de 47% des activités de son organisation. Malgré la concurrence, les entreprises françaises ne sont pas craintives et pessimistes. « Nous continuerons à développer le partenariat et le Tchad nous intéresse beaucoup », éclaire t-il d’entrée. Le Chef de l’Etat a clairement affiché la volonté du Tchad de s’ouvrir au monde extérieur pour appuyer son décollage socio-économique. Il a rassuré les chefs d’entreprise de l’hexagone sur les promesses qu’offre le Tchad. La paix et la stabilité retrouvées, le pays est devenu la convoitise de grandes multinationales. IDRISS DEBY ITNO a invité les entreprises françaises à se lancer dans la bataille pour apporter leur part de contribution et accompagner le développement du pays. Les échanges étaient riches, directs et francs. Toutes les inquiétudes des opérateurs économiques français ont trouvé des réponses justes et apaisantes. Malgré certaines incompréhensions persistantes entre le Tchad et la Banque mondiale, le pays avance et se construit dans la stabilité. Et le pays 'acceptera jamais un modèle de développement imposé par les partenaires. Cette rencontre a permis aux deux parties de bien harmoniser leurs positions et s’entendre sur une chose : faire chemin ensemble dans un partenariat solide et pérenne. Intéressés par les secteurs de l’énergie, des infrastructures, des mines, de l’agro-alimentaire et des transports, les hommes d’affaire français sont invités à venir au Tchad pour voir de plus près les multiples opportunités que le pays de Toumaï offre. Le Président de la République peu avant a rendu visite au Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf. Entre le Tchad et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF);, les relations sont au beau fixe. Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO et le Secrétaire général de l’OIF, Abdou Diouf entretiennent aussi des rapports particuliers. En lui rendant visite ce jeudi après-midi au siège de l’OIF, le Chef de l’Etat entend raffermir davantage ces liens. Plus de 30 minutes, les deux hommes, entourés de leurs proches collaborateurs ont fait un tour complet des relations entre le Tchad et l’OIF. Selon Abdou Diouf, son organisation appuiera le Tchad dans tous ses projets de développement, notamment sur les technologies de l’information et de la communication. Le Tchad qui envisage devenir un hub en la matière en Afrique sera accompagné par l’OIF. Préoccupés par les conflits en Afrique, notamment au nord Mali et en RDC, où le Tchad et l’OIF, sont très sollicités, Abdou Diouf et IDRISS DEBY ITNO ont longuement échangé sur ces dossiers. Dans la matinée, le Chef de l’Etat a accordé une audience à l’hôtel Bristol au Groupe d’entraide de l’enseignement et à la santé au Tchad conduit par son président Boumbé Ndilimian. Les activités de cette organisation étaient au centre de la rencontre. A signaler que mercredi soir, le Président de la République a reçu en audience, Philippe Douste Blazy, Secrétaire général adjoint de l’ONU et président de l’UNITAID. La question de lutte contre le sida au Tchad a été évoquée.

Par: dgcom Le 06/12/2012 00:00