DISCOURS DU MEMSGP A LA CLOTURE DU SALON INTERNATIONAL DE L’ARTISANAT

DISCOURS DU MEMSGP A LA CLOTURE DU SALON INTERNATIONAL DE L’ARTISANAT

-    Monsieur le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale ;

-    Messieurs les Présidents des Grandes Institutions  de la République;

-    Messieurs les Anciens Premiers Ministres ;

-    Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;

-    Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations internationales ;

-    Mesdames et Messieurs les Députés ;

-    Officiers généraux et Officiers Supérieurs des Forces de Défense et de Sécurité ;

-    Distingués invités ;

-    Mesdames et Messieurs ;

-    Chers artisanes et artisans.

Permettez-moi,  en ces instants où s’achève le Salon International de l’Artisanat, de remercier tous les participants pour les résultats tangibles auxquels ils sont  parvenus.

Tous ensemble, vous avez posé le socle de la transformation structurelle du secteur appelé à jouer pleinement son rôle catalyseur en matière de développement économique.

Ce résultat, mesdames et messieurs,  est à la dimension de l’espoir que j’ai formulé à l’ouverture de cette rencontre, au nom de son Excellence Monsieur IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’Etat.

En effet, je vous invitais à développer des actions et stratégies pertinentes à l’effet de stimuler les différents segments de l’activité artisanale et leurs chaines de valeur.

Chers participants,

Grâce à vos réflexions pointues et denses, nous avons aujourd’hui tracé de nouveaux sillons pour le véritable essor des activités artisanales.
 
Je note, avec satisfaction, les différentes  approches stratégiques préconisées qui englobent des problématiques essentielles telles que l’amélioration de la production et de la productivité, le renforcement des capacités des artisans, l’accès au financement et aux marchés formels.

Mesdames, Messieurs

Il est tout aussi vrai que la nouvelle dynamique à imprimer au secteur artisanal, pour plus de valeur ajoutée et d’avantages concurrentiels,   exige  un plein investissement  de tous les maillons de la chaine que sont l’État, les institutions en charge de la promotion de l’artisanat, les populations,  les distributeurs des produits de l’artisanat, et naturellement, les artisans eux-mêmes.

De même, l’accompagnement soutenu des Partenaires Techniques et Financiers intéressés par ce secteur productif est déterminant dans ce processus.

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs.

Il me plait de saisir cette opportunité pour exhorter,  une fois de plus, la  kyrielle d’artisans tchadiens à plus d’investissement dans ce secteur vital de l’économie nationale.

Continuez mes chers frères et sœurs artisans à affiner sans cesse votre génie,  à développer votre potentiel productif, à fertiliser votre imagination créatrice.

En reprenant la célèbre leçon finale de Candide de l’écrivain VOLTAIRE, je vous invite simplement à continuer à cultiver  votre jardin  qui est assurément plein de  trésors insoupçonnés.

Le Tchad qui est résolument engagé sur la voie de son inexorable émergence attend beaucoup de ce secteur en raison de sa dimension sociale, son importance économique, sa portée culturelle et  sa charge symbolique.

Il est indéniable que nous ne pouvons pas minorer  le poids économique de cette activité qui a toujours fait la force et la fierté de nos ancêtres.

Le Gouvernement, de son côté, va poursuivre de manière résolue, les actions allant dans le sens de la modernisation du secteur et de la  promotion de ses acteurs. A cet égard, les textes qui encadrent l’activité seront rapidement étudiés en traduits en actes.  

Je fais, bien évidemment, allusion à la Politique Nationale de Développement de l’Artisanat  et à la nomenclature des métiers artisanaux qui ont été adoptés à l’unanimité à la faveur de ce salon international.

Dans la même perspective de revitalisation du secteur, la préoccupation liée à la mise en place effective de la taxe artisanale fera l’objet d’une attention soutenue.

Dans un futur proche, nous devrons étudier, de concert avec tous les acteurs du  secteur artisanal, les options possibles et imaginables pour la  création de «  la Maison de l’Artisan » qui aura la vocation de sensibiliser, de former et d’encadrer  les  nombreux hommes et  femmes qui évoluent  dans cette branche d’activité.

Distingués invités ;

Mesdames, Messieurs.

Je voudrais, avant de clore mon propos,  réitérer le vœu ardent qui m’anime. Le Salon International  de l’Artisanat au Tchad qui est un parfait cadre fédérateur de tous les acteurs du secteur doit se pérenniser.

 Mieux, ce Salon  doit être une  référence  dans la sous région et à l’échelle du continent.

Sur ce, je souhaite, au nom de son Excellence Monsieur IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’État, un bon retour à nos frères et sœurs venus du continent dans leurs pays respectifs et je déclare clos le premier Salon International de l’Artisanat au Tchad.

Je vous remercie de votre bien aimable attention.





Par: DGCOM Le 16/10/2019 20:12