MOT DU MEMSGP AU LANCEMENT DU SALON INTERNATIONAL DE L’ARTISANAT

MOT DU MEMSGP AU LANCEMENT DU SALON INTERNATIONAL DE L’ARTISANAT

-    Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;

-    Messieurs les Présidents des Grandes Institutions  de la République;

-    Messieurs les Anciens Premiers Ministres ;

-    Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;

-    Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations internationales ;

-    Distingués invités ;

-    Mesdames et Messieurs ;

-    Chers artisanes et artisans.

C’est avec une immense joie, que je m’adresse à vous, au nom de son Excellence Monsieur IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’État, à l’occasion du lancement de ce  Salon Africain  international dédié à l’artisanat que notre pays organise pour la toute première fois. 

Je voudrais, en cette heureuse circonstance, souhaiter à tous nos hôtes la bienvenue et un agréable séjour  à N’Djamena.

Je suis d’autant plus ravi et honoré que notre pays accueille tout un aréopage d’artisans venus de nombreux pays du continent.

Permettez-moi,  à cet égard, d’exprimer toute la fierté du peuple tchadien de célébrer l’Artisanat, un des secteurs essentiels de la création de richesses et de lutte contre la pauvreté.

Distingués invités ;
Mesdames, Messieurs.

Permettez-moi de décrire pour nous cette scène très familière que beaucoup d’entre nous ont vécu tant elle est si bien ancrée dans nos mémoires collectives.  A l’aide d’un soufflet, un homme active le feu. Il fait fondre le fer et lui donne une forme utilitaire à l’image d’une houe, d’une daba ou d’une pioche.

Oui, beaucoup d’entre nous ont observé et apprécié les gestes pleins  de génie du forgeron comme ceux d’une potière, d’un sculpteur, d’un tisserand ou d’un maroquinier.

Nous avons tous été fascinés par  les chefs d’œuvre artisanaux, fruits de la dextérité, de l’habileté  et  de l’intelligence hors pairs de ces génies.

Mesdames, Messieurs

Plus qu'une expression qui parle à notre âme et touche nos sens, les œuvres d’art représentent une immense richesse, à la fois culturelle et économique. Il est évident que l’artisanat est un important pourvoyeur d’emplois au regard du nombre de personnes qui évoluent dans ce secteur.

L’artisanat est une richesse économique comme l’agriculture, l’élevage et la pêche. Je ne cite pas la culture et le tourisme car c’est l’artisanat qui aiguillonne le développement cultuel et touristique.

Nous comprenons aisément pourquoi, notre pays à l’image de nombreux pays du continent accorde une place de choix au secteur de l’artisanat. Cette politique volontariste a eu sa pleine manifestation, au plan institutionnel, par la création d’un ministère  dédié à la promotion de l’artisanat.

Dans le sillage de  cette mission,  un certain nombre d’actions stratégiques ont été menées à l’effet de donner une impulsion nouvelle à l’artisanat comme le prouve la tenue de ce salon international.

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs.

Je note qu'en 2008, le Ministère en charge de l’Artisanat  avait déjà organisé les Journées Portes-Ouvertes sur l’Artisanat, une des premières activités majeures valorisant l’artisanat tchadien au niveau national.

Le succès retentissant de ces journées a conduit le gouvernement, à instituer par décret, la Journée Nationale de Promotion de l’Artisanat (JNPA), célébrée le 24 septembre de chaque année.

La création de l’Agence de Développement de l’Artisanat (ANDA) qui fait aujourd’hui partie intégrante   de l’Office National de Promotion du Tourisme, de l’Artisanat et des Arts (ONPTA) participe de cette forte volonté politique de faire de ce secteur porteur un levier essentiel de la croissance et du développement.

Distingués invités ;
Mesdames, Messieurs.

Ce salon a le mérite d’être une importante plateforme pour promouvoir les talents des artisans. Cette tribune est une occasion pour tous les artisans tchadiens  de valoriser les produits issus de leur création, et au-delà de montrer toute l’étendue de la richesse culturelle et artistique de notre pays.

C’est pourquoi, j’invite instamment nos artistes à tirer le meilleur parti de cette rencontre du donner et du recevoir.

Je  me réjouis également, mesdames et messieurs, de l’organisation en marge de ce salon d’un l’atelier de validation de la Politique Nationale de Développement de l’Artisanat.

Ce document hautement stratégique est extrêmement important pour  moderniser ce secteur  et le rendre plus  performant et attractif. Il est évident que l’artisanat tchadien n’a pas encore atteint son âge d’or.  Je sais que nos artisans sont capables de faire bien de merveilles dans ce domaine. C’est dire que dans ce domaine, le meilleur est devant nous.

En plaçant ce salon sous le thème «  l’Artisanat tchadien : défis et perspectives »,  il est question de se livrer à un diagnostic profond de ce secteur en vue de mieux tracer les sillons du futur.
 
S’il est vrai que notre artisanat ne doit pas perdre son essence et son originalité, il ne doit pas non plus céder à l’immobilisme et à la sclérose.  Nos artisans doivent allier  savamment tradition et modernité.

C’est d’ailleurs en utilisant les techniques nouvelles que nous pourrons donner une valeur ajoutée aux objets créés. C’est pour tout dire que l’art ne peut prospérer s’il ne subit pas la transformation positive du temps. Tout enfermement est dangereux pour l’art qui doit vivre et se nourrir du contact tout en gardant sa propre authenticité et son originalité.

De même, il est important de donner une emprise formelle à l’activité artisanale. Nos artisans doivent progressivement sortir des circuits informels pour mieux tirer profit de leur création.

 Dans la même perspective, il importe de se pencher sur la question de distribution organisée et optimale  des produits de l’artisanat.  

Distingués invités ;

Mesdames, Messieurs.

Je ne saurais terminer mes propos sans féliciter les organisateurs du Salon  notamment l’Office National de Promotion du Tourisme, de l’Artisanat et des Arts et la plateforme TCHAD INTER’ART, initiateur de ce projet capital.

Je vous encourage tous à poursuivre vos efforts pour donner à l’artisanat tchadien toutes ses lettres de noblesse.

En formant le vœu de pleins succès, je déclare ouvert, au nom de son Excellence Monsieur IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’État, le 1er Salon International de l’Artisanat au Tchad.

Je vous remercie  de votre bien aimable attention.






Par: DGCOM Le 14/10/2019 16:01