COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES

Quatre projets de texte et une communication étaient au menu du Conseil ordinaire des Ministres de ce Jeudi 19 Septembre 2019. Le premier examiné et adopté par le Conseil des Ministres est un projet de décret portant réorganisation des académies de l’éducation nationale. Il s’agit d’un travail de fond mené par les Recteurs et Secrétaires généraux des académies sur le décret N° 860 du 14 Août 2014 portant création, organisation et fonctionnement des académies de l’éducation nationale.

Le nouveau décret proposé au Conseil prend en compte les recommandations de l’Assemblée Nationale, les orientations données par le Président de la République sur le système éducatif et les récentes évolutions intervenues dans le domaine de l’éducation. Des réaménagements sont apportés dans le nouveau décret  notamment aux niveaux architectural, fonctionnel et qualitatif.

La nouvelle configuration favorise une cohérence dans la chaine hiérarchique, rationnalise les ressources humaines, réalise des économies et évite les conflits de compétence.

Le deuxième est aussi un projet de décret portant adoption de la politique Nationale des laboratoires 2019-2030 en République du Tchad. Fruit de l’effort  de Cinq Ministères techniques, le document de la politique nationale des laboratoires découle d’un constat amère fait sur la prise en charge des patients, la prévention des épidémies et la qualité des denrées alimentaires qui sont sources de plusieurs pathologies.

Le document proposé doit servir d’outil de coordination et d’orientation de tous les laboratoires impliqués dans la problématique de santé en offrant des services de laboratoire de qualité accessibles et abordables, fournissant des résultats fiables dans le délai, en vue d’assurer un diagnostic et une sécurité sanitaire fiables aux populations. Des mécanismes  sont prévus pour assurer le suivi et une bonne évaluation.

Le troisième texte est un projet de décret portant création et organisation de l’Ordre National des Ingénieurs Civils en République du Tchad.

C’est dans le souci de freiner l’urbanisation brutale et rapide et limiter l’occupation anarchique des espaces urbains que les techniciens des domaines du génie civil, du génie rural, des bâtiments et équipements ont réfléchi sur la nécessité de s’organiser en ordre professionnel saisissant ainsi la perche tendue par l’État qui a créé un cadre institutionnel, législatif et réglementaire favorable, permettant l’épanouissement des animateurs du secteur de l’urbanisme, de l’habitat et de la construction.

La création d’un Ordre des Ingénieurs permettra donc la réalisation suivant les normes de sécurité et de confort de tout nouvel ouvrage. Mieux, l’Ordre des Ingénieurs offrira aussi bien d’autres opportunités à ses adhérents.

Quant au quatrième projet de décret, il porte adoption du schéma national d’aménagement du territoire pour la période 2014-2035. Outil d’orientation et de planification, ce schéma novateur fixe les options de développement socioéconomique et oriente la répartition spatiale des infrastructures. Il met aussi en évidence les implications géographiques des grandes orientations de développement futur contournant ainsi les contraintes du passé et du présent en vue d’assurer un développement durable.

En plus des fondamentaux précités, il définit les principaux projets structurants dans le domaine de protection de l’environnement, du développement agropastoral, des infrastructures et des grands équipements. Il détermine également les principales actions en vue de  promouvoir un développement harmonieux sur toute l’étendue du territoire afin d’assurer une utilisation optimale des ressources naturelles. Néanmoins, il est demandé au Ministère concerné d’actualiser la carte géographique dudit schéma en tenant compte du nouveau découpage.

Après épuisement de ces quatre points relatifs aux projets de décret, la Ministre de la Femme, de la Protection de la petite Enfance et de la Solidarité Nationale a fait une communication relative à la gestion des sinistres liés à l’incendie et aux inondations.

C’est une alerte lancée par la Ministre à la suite des multiples rapports enregistrés des localités concernées et la réunion présidée il y a quelques jours par le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire Général de la Présidence pour le même motif, et à laquelle plusieurs partenaires ont pris part.

Face à cette situation qui touche la quasi-totalité des provinces du Tchad, la Ministre a relevé le retard dans la mobilisation des ressources et des moyens matériels pour y faire face. Le Conseil a pris bonne note de cette communication.

Commencée à 10h, la séance a pris fin à  11h 50mn

           Le Ministre de la Communication , Porte-parole

                              du Gouvernement

                            Oumar Yaya Hissein

Par: DGCOM Le 19/09/2019 13:13