Processus électoral : Installation du nouveau bureau du CNDP

Processus électoral : Installation du nouveau bureau du CNDP

La nouvelle équipe du Cadre National du Dialogue politique (CNDP) est officiellement installée.  Cela s’est déroulé hier au palais présidentiel au cours d’une rencontre entre le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO et les membres du cadre et ceux de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Ces deux organes et le Bureau permanent des élections (BPN) sont appelés par le Président de la République à tout mettre en œuvre pour organiser des élections libres et transparentes suivant à un chronogramme réaliste.


 C’est sur les épaules des membres du CNDP et de la CENI que repose la lourde responsabilité de conduire le processus électoral à bon port. Une mission d’une importance capitale pour le pays, dont les enjeux ont été rappelés par le Président de la République IDRISS DEBY ITNO. Selon le Garant du processus, le renouvellement du CNDP, la composition  de son bureau, ajouté au cadre juridique et à l’installation des démembrements de la CENI, constitue une avancée remarquable. A la lumière de cette évolution, le Président de la République trouve que le moment est venu pour accélérer le rythme du travail afin de rattraper le temps perdu ces dernières semaines. Cela passe par l’élaboration et l’adoption d’un chronogramme réaliste déclinant toutes les séquences du processus électoral jusqu’à la tenue effective des différentes échéances.

En plus du calendrier, le CNDP, la CENI et le BPE de concert la classe politique, sont appelés par le Président de la République à proposer un délai adapté et indiqué pour la convocation du corps électoral qui est actuellement de 4 mois. Ce qui amène à la révision du code électoral dans l’optique de donner à la CENI une marge de manœuvre  opérationnelle plus souple. Le souci de consensus a également amené le Chef de l’Etat, à adhérer à une autre réclamation de l’Opposition concernant le mode du scrutin des législatives et à la caution exigée pour les candidatures aux présidentielles. Tout ceci n’occulte pas la question de la composition de l’Assemblée nationale. Le projet de loi organique à finaliser devra tenir compte de la résolution du Forum national inclusif qui a fixé le nombre des députés à 155. Un effectif qui inclut les représentants des nomades et des Tchadiens de l’étranger, a rappelé le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO. Tous ces défis ne peuvent être relevés si les membres du CNDP ne font pas preuve de sérieux et d’objectivité. Par conséquent, l’équipe entrante est appelée par le Président de la République au dépassement permanent des clivages et au patriotisme à toute épreuve, en agissant dans l’intérêt supérieur de la Nation. 

Par: DGCOM Le 12/09/2019 13:06