Tchad-Inde

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO et le Premier ministre indien Manmohan Singh ont eu un long entretien cet après-midi à Addis-Abeba. En marge du 2ème Forum Afrique-Inde, IDRISS DEBY ITNO et Manmohan Singh ont eu l’occasion de revisiter la coopération Tchad-Inde, à travers une séance de travail, élargie, côté tchadien, aux ministres des affaires étrangères, des finances, des télécommunications et du commerce, ainsi qu’aux proches collaborateurs du Chef de l’Etat. La coopération entre les deux pays est certes récente, mais elle très concrète au regard des projets qui ont vu le jour. Des unités industrielles d’une grande importance ont été créées : la société industrielle de montage de matériel agricole et de tracteurs, l’usine de transformation de fruits et celle de filature. N’Djaména et New Delhi doivent impérativement développer leurs relations. C’est l’une des décisions prises par les deux parties. Le Tchad et l’Inde doivent aussi diversifier leur partenariat à travers de nouveaux projets de développement à mettre en Œuvre. L’agriculture, l’éducation, les télécommunications, l’habitat et les technologies de l’information et de la communication sont les secteurs à mettre en exergue. Une délégation de haut niveau se rendra, très bientôt, à cet effet, à New Delhi pour des rencontres bilatérales. Le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO s’est félicité de la mise en place du projet TEAM 9 dont les résultats sont probants sur le terrain. Ce sont de parfaites illustrations des retombées de la coopération SUD-SUD qui touchent directement les populations. Les pays africains doivent bénéficier du savoir-faire et de l’expertise de l’inde dans bien de domaines. IDRISS DEBY ITNO a plus particulièrement demandé l’appui de l’Inde pour augmenter la capacité d’assemblage de tracteurs à 5.000 par an. Le chef du gouvernement indien a, pour sa part, remercié le Chef de l’Etat tchadien pour l’intérêt qu’il porte à la coopération entre son pays et le Tchad. Manmohan Singh a promis aider notre pays dans sa marche vers le développement et atteindre les objectifs qu’il s’est fixé. Il a surtout exprimé sa disponibilité à être pour le Tchad un partenaire de premier plan dans sa Renaissance.

Par: Le 26/05/2011 00:00