DECORATION :

DECORATION :

L’Ambassadeur de France au Tchad, Philippe Lacoste, arrivé en fin de mission a été décoré ce matin par le Président de la République IDRISS DEBY ITNO. Il est élevé au rang de l’Officier de l’ordre national du Tchad.

Le 1er novembre 2016, il franchissait pour la 1ère fois, le perron du Palais présidentiel.

Trois ans après, ce 12 septembre 2019, il le franchit pour la dernière fois.

Philippe Lacoste, 61 ans, a servi les intérêts de son pays la France au Tchad avec dévouement et assurer que les relations entre les deux pays gardent la même constance, dans le respect mutuel.

C’est pour le remercier de son rôle de courroie de transmission entre Paris et N’Djaména et de son implication, souvent personnelle pour que les deux capitales surfent sur la même longueur d’onde que le Président de la République IDRISS DEBY ITNO le distingue.

Pendant son séjour, il a travaillé pour porter au summum cette relation de coopération dans des domaines aussi variés que prioritaires. Le désormais ex-Ambassadeur de France au Tchad garde du pays de Toumaï de nombreux souvenirs et l’un d’eux l’a singulièrement marqué.

« Sans aucune hésitation, c’est la visite du Président de la République, Emmanuel Macron, en décembre dernier. La dernière visite d’un président français, qui ne s’inscrivait pas dans une tournée africaine,c’était celle du président Pompidou en 1972. C’est dire que de faire une visite bilatérale sur laquelle on a beaucoup travaillé et qui s’est très bien passée. Les deux présidents en gardent un bon souvenir et qui ont donné un nouvel élan finalement à cette relation séculaire qu’on réduit très souvent uniquement à l’aspect défense et sécurité alors qu’on fait plein autres choses », a expliqué le diplomate français.

Evoquant les forts liens entre les deux pays, Philippe Lacoste parle avec certitude du nouvel élan et de potentiels à exploiter pour rendre encore beaucoup plus dynamique une coopération historique et basée sur la mutualité.

« On peut faire plus. Les relations politiques sont bonnes. Les relations économiques sont, je dirai, stabilisées. La situation sociale et économique était difficile quand je suis arrivé. C’était la période des 16 mesures, les fonctionnaires n’étaient pas payés et l’économie à l’arrêt. Aujourd’hui, avec l’aide de l’ensemble des partenaires, techniques et financiers, la situation s’est stabilisée. Il faut travailler maintenant à la relance économique. Je pense qu’on peut faire plus dans le domaine de l’éducation. C’est une des priorités que nous a donné le Président Macron. Dans la répartition du travail entre bailleurs, c’est vrai que l’éducation était plutôt du domaine de la Banque mondiale, parce que c’est un secteur qui demande beaucoup des moyens. C’est l’avenir du pays. Je pense que nous allons faire davantage dans les années qui viennent dans ce domaine-là et à tous les niveaux », soutient l’ex-ambassadeur de France au Tchad, qui exprime toute sa reconnaissance aux autorités tchadiennes pour la distinction honorifique qui vient s’ajouter à plusieurs autres glanées pendant sa riche carrière de diplomate.

Né le 23 septembre 1958 à Strasbourg, dans l’Alsace, Philippe Lacoste, est un Conseiller des Affaires Etrangères hors classe.

Ancien de l’Institut des Sciences politiques et de l’ENA de Paris,il est également Ingénieur des Travaux Publics de l’État Option Sciences de l’Environnement.

Il est rappelé à Paris où il retrouvera l’administration centrale au Quai d’Orsay. Il est remplacé à ce poste à N’Djaména, par Bernard Cochery, ex-Ambassadeur de France au Congo Brazzaville.



Par: DGCOM Le 12/09/2019 22:00