Réunion sur les régies financières : Les recettes à variante

Réunion sur les régies financières : Les recettes à variante

La réunion mensuelle sur les régies financières s’est tenue ce matin à la Présidence de la République. C’est le ministre d’Etat, ministre Secrétaire général de la Présidence, Kalzeubé Payimi Deubet a dirigé la réunion.

La réunion sur les régies financières instaurée par le Chef de l’Etat pour connaître les recettes et les dépenses publiques devient un rituel. Celle de ce mardi, 27 août est la 1ère depuis que l’état d’urgence est décrété dans certaines provinces est du pays. Elle est dirigée par le ministre d’Etat, ministre Secrétaire général de la Présidence de la République, Kalzeubé Payimi Deubet en présence du Directeur de cabinet civil, Dr Abdoulaye Sabre Fadoul, des ministres concernés et de leurs collaborateurs en charge des régies financières.  Il s’agit pour le ministre d’Etat de suivre et évaluer les mesures préconisées pour mobiliser les ressources douanières, fiscales et autre et de s’assurer de leur mise en œuvre. Les recettes des provinces concernées par l’état d’urgence sont les plus scrutées au cours de cette rencontre, étant donné qu’elles sont frontalières avec le Soudan et la Libye, notamment. Constat : les recettes ont drastiquement baissé selon les estimations de la semaine précédent l’instauration de l’état d’urgence dans les provinces du Ouaddaï, du Sila et du Tibesti.

Pour le gouvernement, il est urgent de trouver une solution à la situation pour que les recettes douanières et autres qui rentrent de ces pays ne connaissent pas de chute vertigineuse. La situation n’est pas trop alarmante mais inquiète cependant.

« Les performances des régies varie d’une province à une autre. Les impôts cette semaine ont fait une bonne performance, tandis que la douane, déjà la semaine dernière, a amorcé un déclin, généralement, cette période est une période morte, parce que les importateurs n’importent pas beaucoup », a expliqué le Secrétaire d’Etat aux Finances et au budget, Ahmed Alkhoudar Ali Fadel.

Selon le Secrétaire d’Etat, la fermeture de frontières entre le Nigéria et le Benin influe négativement également sur les recettes douanières.

« Cela peut également impacter sur les importations. Ce qui explique la baisse des recettes à la douane cette semaine. Au niveau des domaines également, il y a mauvaise performance. Mais par contre, les recettes administratives au niveau des provinces se maintiennent à un rythme acceptable », soutient le Secrétaire d’Etat aux finances.

Pour contrôler les recettes et éviter leur déperdition, des solutions sont envisagées même si l’état d’urgence s’est invitée pour poser des équations à résoudre.













Par: DGCOM Le 27/08/2019 08:42