ETAT D’URGENCE AU OUADDAÏ ET TIBESTI

ETAT D’URGENCE AU OUADDAÏ ET TIBESTI

C’est le même langage de fermeté tenu à Goz-Beïda que le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO a réitéré à Abéché face aux responsables administratifs, chefs militaires et autorités traditionnelles de la province du Ouaddaï. L’Etat d’urgence est décrété dans les provinces du Ouaddaï, de Sila et du Tibesti pour une période de trois mois renouvelable. La frontière Tchad-Soudan-RCA allant de la province du Ouaddaï en passant par le Sila pour aboutir à la République centrafricaine est fermée. Tout civil pris en flagrant délit de détention illégale d’une arme de guerre sera transféré à la prison de Koro-toro.

La terre est une propriété de l’Etat aucun tchadien n’a le droit d’empêcher son accès à un autre tchadien. Les fauteurs des troubles du Ouaddaï et leurs mains invisibles seront démasqués et sévèrement punis a martelé le Président de la République IDRISS DEBY ITNO.

Souhaitant la bienvenue au Président de la République, le gouverneur de la province de Ouaddaï, M. Ramadane Erdoubou a déclaré c’est cette troisième visite du Chef de l’Etat à Abéché en l’espace d’un an témoigne de son attachement à la paix et à la quiétude de cette province hospitalière dont ses habitants ont toujours vécu en parfaite harmonie n’eut été les incidents malheureux de ces derniers temps. Lors de cette rencontre le Président de la République avait à ses côtés le  ministre de l’Administration du territoire,  Mahamat Ismaël Chaïbo, de la Défense nationale, Mahamat Abali Salah et son chef d’Etat-major particulier, le général Bichara Issa Djaddallah.




Par: DGCOM Le 19/08/2019 17:14