RENCONTRE GOZ-BEÏDA

RENCONTRE GOZ-BEÏDA

Dix minutes après son arrivée dans le chef-lieu de la province de Sila, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a rencontré les responsables administratifs, chefs militaires et autorités traditionnelles.

C’est en présence du ministre de l’Administration du territoire,  Mahamat Ismaël Chaïbo et la Défense nationale, Mahamat Abali Salah que le Chef de l’Etat a rencontré ce 18 août à Goz-Beïda, les responsables administratifs, chefs militaires et autorités traditionnelles. C’est le gouverneur de la province de Sila, M. Khedallah Younous Hamidi qui brossé au Président de la République les incidents malheureux qui ont endeuillé la province.

Très remonté, le Chef de l’Etat dira aux responsables administratifs, chefs militaires et autorités traditionnelles que vous avez failli. J’avais ordonné en son temps le ramassage de toutes les armes de guerre en circulation de la province si réellement ces armes ont été récupérées des mains des civils, nous n’en serions pas là aujourd’hui. Le Chef de l’Etat d’ajouter, je vous ordonné d’arrêter et traduire devant les juridictions compétentes toute personne chez qui vous trouvez une arme de guerre. Personne n’a été arrêté ni traduit en justice.

Très remonté le chef de l’Etat décrète l’état d’urgence dans les provinces du Ouaddaï et de Sila pour une durée de trois mois renouvelable. IDRISS DEBY ITNO se tourne ensuite vers le ministre de l’Administration du territoire,  Mahamat Ismaël Chaïbo et la Défense nationale, Mahamat Abali Salah et leur dit ceci, mettez-moi de l’ordre. Renforcer l’effectif des militaires dans les deux provinces, récupérez toutes les armes de guerre et fermer la frontière entre la province de Dar-Sila et le Soudan.

Le Président de la République ordonne également l’interdiction aux motos de circuler dans les deux provinces. Tous les motos doivent d’être saisis systématiquement et les propriétaires répertoriés nommément. Leurs engins leurs seront remis après trois mois si la situation redevienne normale. S’agissant des auteurs, co-auteurs et complices des derniers événements meurtriers dans le Sila, le Chef de l’Etat a déclaré que la justice fera son travail en toute indépendance. Il a ensuite mis en garde les belligérants en ces termes : « vous me trouverez au travers de votre chemin. Je reviendrai au bout de trois mois pour une évaluation », a-t-il conclu.

 A cette rencontre convoquée par le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO personne n’a eu le droit à la parole à part le gouverneur de la province de Sila. Une fois ses instructions terminées, le Président de la République a repris son avion pour rejoindre Abéché, chef-lieu de la province du Ouaddaï où une rencontre similaire figure dans son agenda.

Par: DGCOM Le 19/08/2019 17:12