Tchad – Guinée-équatoriale

Tchad – Guinée-équatoriale

 Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO  a reçu ce matin, les lettres de créances du nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Guinée-équatoriale au Tchad. La présentation des documents par le diplomate équato-guinéen LEANDRO EBANG MIKO ANGUE, a donné lieu à une cérémonie qui s’est déroulée au palais présidentiel.

LEANDRO EBANG MIKO ANGUE, c’est sur lui que le choix du Président équato-guinéen a porté. Celui qui vient d’entamer ses 50 ans, aura désormais pour mission de représenter et défendre les intérêts de son pays au Tchad. Une mission qui commence officiellement après la présentation de ses lettres de créances au Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO. 

L’entretien qui a suivi la séance de présentation des lettres de créance, a permis au nouvel ambassadeur d’aborder avec le Chef de l’Etat des sujets de premier ordre qui intéressent son pays et le Tchad. Un accent particulier a été mis sur les voies et moyens pouvant permettre de redynamiser les  relations tchado-équato-guinéennes qui, selon l’Ambassadeur, se trouvent dans leur meilleur état.

Celui qui pose ses valises à N’Djamena traîne une riche expérience diplomatique qu’il compte mettre au service des relations entre son pays et le Tchad, en alliant abnégation et détermination. Jusqu’à sa nomination, Leandro Ebang Miko Angue était Consul général de la Guinée-équatoriale au Bénin où il a notamment été distingué en 2005 par les Trophées Etoile d’Afrique comme « Meilleur acteur de l’intégration africaine ». L’ancien Consul de son pays en Espagne de 2004 à 2007 puis Inspecteur général des services des frontières et de l’immigration de 2009 à 2010 est également passé par l’Angola où il a officié comme Premier secrétaire de l’Ambassade.  Il laisse entendre que sa priorité est de diversifier les domaines de coopération, avec un accent sur le secteur économique. Raison pour laquelle, il compte rapidement s’employer pour identifier les secteurs pouvant avoir un fort impact comme celui de l’élevage pour lequel, le Tchad a un potentiel énorme.


Par: DGCOM Le 06/08/2019 15:34