coopération

coopération

Le président de la République IDRISS DEBY ITNO a reçu en audience ce vendredi, une délégation conduite par le ministre congolais des Affaires étrangères et de la coopération, Jean-Claude Gakosso. Il est porteur d’un message du président congolais Denis Sassou-Nguesso au Chef de l’Etat.

Le Tchad et le Congo sont liés par une longue tradition de coopération. Leurs dirigeants respectifs, IDRISS DEBY ITNO et Denis Sassou Nguesso, se concertent régulièrement sur tous les dossiers bilatéraux et les questions liées à l’actualité sous-régionale, africaine et internationale. Les deux pays étant producteurs du pétrole, la solidarité est encore plus réelle. 

 Le président congolais a dépêché à N’Djaména une délégation conduite par son chef de la diplomatie, Jean-Claude Gakosso, Porteur d'un message. Il est accompagné du ministre des Hydrocarbures, Jean Marc Tchystère Tchicaya. C’est en présence des proches collaborateurs du Chef de l’Etat, du ministre des Affaires étrangères, Cherif Mahamat Zène ainsi que du pétrole et de l’énergie, Mahamat Hamid Koua, que l’audience s’est déroulée. L’émissaire congolais a évoqué pendant cet entretien avec Président de la République de la réforme de l’organisation des producteurs du pétrole africain.
« Je ne saurai dévoiler le sujet mais nous avons pu saisir cette opportunité pour transmettre les amitiés de la République du Congo et aussi discuter de l’organisation des producteurs du pétrole africain. De façon générale, nous avons discuté de la réunion qui se tiendra à Malabo touchant à la réforme de cette organisation. Il est important de porter ces éclairages au Président de la République », dira le ministre congolais des hydrocarbures, Jean Marc Tchystère Tchicaya.

Selon le ministre Tchicaya, l’organisation des producteurs du pétrole africain a, la vocation et l’ambition de devenir une organisation élitiste au même titre que l’OPEP. Il est question à la rencontre internationale de Malabo de pouvoir doter de textes règlementaires cette organisation appelée à jouer un grand rôle et faire peser la voix de l’Afrique sur la scène internationale, d’où l’importance des réformes à édicter.



Par: DGCOM Le 29/03/2019 15:32