Ouverture de la 14ème conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC.

Ouverture  de la 14ème conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC.

C’est sous le signe de l’intégration et de la sécurité dans l’espace communautaire que les travaux de la 14ème conférence des Chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale(CEMAC) se sont ouverts ce dimanche matin à N’Djaména.

Placées sous le thème : « Redynamiser l’intégration régionale et restaurer la sécurité en zone CEMAC », les assises de N’Djaména ont vu la présence effective des Présidents Congolais, Denis Sassou Nguesso, Centrafricain,Faustin Archange Touadera et bien sûr du Président de la République IDRISS DEBY ITNO. Le Cameroun, le Gabon et la Guinée Equatoriale ont été représentés par leurs premiers ministres respectifs.

Le bourgmestre de N’Djaména, Saleh Abdel-Aziz Damane  a souhaité une chaleureuse et cordiale bienvenue aux différentes délégations au Tchad et à N’Djaména.

Ensuite, le président de la Commission de la CEMAC, Pr.  Daniel Ona Ondo a salué la bienveillance et les sollicitudes dont ont fait l’objet les délégations présentes à N’Djaména de la part des autorités tchadiennes avant de remercier le gouvernement tchadien pour toutes les facilités accordées.

Il a relevé dans son discours les moments difficiles traversés par les pays de la CEMAC du fait de la crise économique et financière causée par la chute brutale du baril du pétrole en 2014.

Il se félicite des courageuses mesures prises à Yaoundé en 2016 par les Chefs d’Etat de l’institution pour faire face aux effets de cette situation de crise et enrailler les déséquilibres macro-économiques. Des réformes économiques prises ont inversé la tendance et des résultats positifs sont perceptibles, déclare t-il.

Pour le Président en exercice de la CEMAC, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO, dont le mandat s’achève à l’issue de ce sommet, « en dépit du contexte particulièrement difficile que connaît notre sous-région, nous avons engagé des actions concrètes pour lesquelles des avancées tangibles ont été enregistrées ».  Le Chef de l’Etat cite entre autres : la mise en œuvre effective de la libre circulation des personnes dans l'espace CEMAC; la Stabilisation des Services de la Commission dans l’une des capitales de la Communauté, afin de mettre un terme à la situation d’errance qui persiste depuis 2013 ; la nomination et l’installation des membres de la Commission de la CEMAC ; l'installation des Juges de la Cour de Justice et de la Cour des Comptes Communautaires ; le suivi de la mise en œuvre et la poursuite diligente du Plan Opérationnel 2017-2021 du Programme Economique Régional (PER) et du Programme des Réformes Économiques et Financières de la CEMAC (PREF-CEMAC) sous le parrainage de son Président dédié  et l’adoption des Politiques communes, notamment la Politique Commune d'Émi-Immigration en zone CEMAC, la Politique Commune de Transport et le Schéma Directeur des Infrastructures Routières et Ferroviaires en zone CEMAC ; la Politique énergétique et le Schéma Directeur pour la production et le transport de l'électricité en zone CEMAC et l'Acte Additionnel relatif au recouvrement intégral de la Taxe Communautaire d’Intégration (TCI).

Le Président en exercice de la CEMAC a indiqué la conférence se tient  à un moment où persiste toujours la conjoncture économique même si quelques signaux de reprises se font sentir. Il précise que le taux de croissance dans la sous-région devrait s’établir autour de 3,2 % en 2019 et 3,5 % en 2020 et 2021, contre 1,5 % en 2018, et 0,2% en 2017.  « Ces résultats sont le fruit des réformes audacieuses que nous avons engagées avec l’appui de nos partenaires techniques et financiers. Ces acquis impactent favorablement les réserves de change ainsi que le taux de couverture extérieure de la monnaie », rassure le Chef de l’Etat avant d’inviter ses pairs à renforcer la dynamique des réformes pour relancer fortement la croissance et offrir de bien meilleures perspectives aux populations notamment les jeunes et les femmes. Les travaux se poursuivent à huis clos. A la fin de cette conférence de N’Djaména, le Chef de l’Etat tchadien passera le témoin à son homologue camerounais, Paul Biya, représenté par son Premier ministre, Joseph Dion Ngute.


Par: DGCOM Le 24/03/2019 16:16