SAFAGRI

SAFAGRI

La Président de la République IDRISS DEBY ITNO, accompagné de la Première Dame HINDA DEBY ITNO a ouvert  officiellement ce matin, le premier Salon Africain de l’Agriculture (SAFAGRI). Il regroupe des participants venus de 40 pays. Placé sous le thème « La transformation des chaines de valeurs agricoles en Afrique, face aux défis économiques, climatiques et sécuritaires», l’ouverture officielle du SAFAGRI est marquée par quatre discours et une sonorité musicale de l’artiste-musicien Mawndoé Célestin.

Souhaitant la bienvenue aux participants, le Maire 1er adjoint de la ville de N’Djaména, M. Oumar Boukar Gana a déclaré que sa ville est honorée d’abriter ce 1er salon organisé par le Comité Permanent Inter-états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel en partenariat avec le gouvernement tchadien.

Le ministre de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Burkina-Faso, M. Salifou Ouédraogo, ministre coordonateur du CILSS a, pour sa part déclaré que l’Agriculture occupe une place de choix dans nos économies nationales et contribue à environ 35% dans au produit intérieur brut et occupe plus de 60% de la population active et demeure en proie à des défis climatiques économiques et sécuritaires.

En sa qualité de Présidente du haut comité de pilotage, la ministre de la Production, de l’irrigation et des équipements agricoles, Mme Lydie Beassemda a fait observer une minute de silence  suite à l’accident mortel ayant emporté la veille, 04 producteurs de la province du Borkou qui ralliait N’Djaména par voie terrestre pour  prendre part audit salon. Ces dignes producteurs sont morts à Dagana. (Paix à leurs âmes).

En abritant ce 1er salon africain de l’Agriculture, le Président de la République du Tchad IDRISS DEBY ITNO réaffirme son engagement à contribuer à l’agenda continental à l’horizon 2063 à travers le Programme détaillé pour le développement de l’Agriculture (PDDAA), a précisé la ministre Mme Lydie Beassemda. Elle devait ensuite adresser une mention spéciale au CILSS et plus particulièrement à son Secrétaire Exécutif, Dr Djimé Adoum, initiateur de ce salon avant d’émettre les vœux de voir institutionnaliser ledit salon au niveau des Etats membres du CILSS et au-delà.

Intervenant pour la circonstance, le Président de la Commission de l’Union africaine, M. Moussa Faki Mahamat a souligné « qu’en donnant pour objectif de stimuler les politiques nationales et régionales de transformation des chaînes de valeur agricole, ce salon constitue une contribution importante aux efforts de l’Union Africaine en faveur du développement agricole ». Pour Moussa Faki Mahamat six décennies après l’accession de la majorité de nos pays à l’indépendance, l’insécurité alimentaire continue d’affecter différentes parties du continent. En 2018, 257 millions d’africains souffraient de sous-alimentation.

Chiffre à l’appui, il soutient que « l’Afrique dépense annuellement 35 milliards de dollars pour financer des importations alimentaires. En 2025, ce montant devrait atteindre 110 milliards de dollars ». Pour Moussa Faki Mahamat, « Nous sommes clairement ici,  en face d’un paradoxe ». Qu’à cela ne tienne, le Président de la Commission de l’Union africaine, M. Moussa Faki Mahamat se dit optimiste car, « l’Afrique dispose de 600 millions de terres arables non cultivés, ainsi que d’une main d’œuvre jeune et dynamique. A cela s’ajoute la diversité de son écosystème qui permet la culture d’une grande variété de produits agricoles ». Peu avant de prononcer son allocution, Moussa Faki Mahamat a fait observer une minute de silence en la mémoire des victimes du vol d’Ethiopian Airlines qui devait relier Addis-Abeba à Nairobi.

Prononçant son discours d’ouverture, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a exprimé toute la fierté du peuple tchadien de célébrer l’Agriculture, sève nourricière des économies africaines à travers ce 1er salon africain. Se focalisant sur le cas tchadien, le Chef de l’Etat s’est adressé à l’assistance à ces termes : « Mon pays le Tchad qui vous accueille aujourd’hui est un parfait condensé de cette réalité. Le pays dispose, en effet, d’importantes potentialités dans le secteur agricole. La nature a pourvu le pays  des terres,  des terres riches et fertiles. Les terres arables sont estimées à 39 millions d’hectare, soit 30% du territoire national. En sus, l’eau pour le travail de la terre est abondante. Dans certaines régions du pays, l’eau se trouve même à fleur du sol. L’élevage, à l’image de l’agriculture, est une importante richesse au regard de la dimension du cheptel national. En effet, le Tchad est une terre d’élevage par excellence. Le cheptel compte plus de 100 millions d’unités de bétail.  

La pêche constitue également une précieuse richesse à mettre en valeur dans la perspective du développement car les ressources halieutiques sont importantes. Les lacs, les fleuves et les nombreux cours d’eau qui traversent le pays sont des biotopes de prédilection des poissons de diverses espèces. Qu'il s’agisse de l’agriculture, de l’élevage ou de la pêche, tout ce potentiel est porté par un important capital humain constitué majoritairement  des jeunes et des femmes. Nous comprenons parfaitement pourquoi le développement rural est au centre de nos priorités comme le prouve le niveau important des investissements qui sont consentis depuis des années dans ce secteur ».

Pour IDRISS DEBY ITNO, la tenue de ce salon de l’agriculture, œuvre conjointe du CILSS et de la République du Tchad est assurément opportune et ouvre de meilleures perspectives aux États et aux divers acteurs du secteur agricole.  Pour le Président de la République IDRISS DEBY ITNO, « Ce  salon qui regroupe plus de quarante (40) pays, traduit la ferme volonté des dirigeants africains de fédérer leurs énergies et de  mutualiser leurs ressources en vue d’accélérer le développement économique de notre continent, par l’accroissement du commerce intra-africain, notamment celui des produits agro-sylvo-pastoraux et halieutiques ». Pour conclure, le Chef de l’Etat a invité « les participants  à tirer le meilleur parti de ce salon au bénéfice des États et des populations ». Juste après la cérémonie officielle d’ouverture du SAFAGRI, le couple présidentiel IDRISS DEBY ITNO et HINDA DEBY ITNO a visité les différentes stands des producteurs venus des pays membres du CILSS et d’ailleurs.

Par: DGCOM Le 12/03/2019 16:35