REMARQUES LIMINAIRES DU CHEF DE L’ETAT A LA CONFÉRENCE DE PRESSE CONJOINTE AVEC SON HOMOLOGUE TURC

REMARQUES LIMINAIRES DU CHEF DE L’ETAT A LA CONFÉRENCE DE PRESSE CONJOINTE AVEC SON HOMOLOGUE TURC

Monsieur le Président et cher ami,
- Mesdames et Messieurs les journalistes

Je tiens, avant tout propos, à remercier très sincèrement Monsieur le Président ERDOGAN, son Gouvernement et le peuple turc tout entier, pour la chaleur exceptionnelle de l’accueil et l’hospitalité généreuse dont moi-même et ma délégation faisons l’objet depuis notre arrivée dans cette belle ville d’Ankara.

C’est pour moi un plaisir toujours renouvelé de me retrouver dans ce beau pays de civilisation millénaire dont les progrès socio-économiques, le dynamisme et l’ardeur de son peuple, constituent une précieuse source d’inspiration pour beaucoup de pays en développement.

Monsieur le Président,

Votre visite historique au Tchad en décembre 2017, et ma présence aujourd’hui à Ankara dans le cadre d’une visite officielle, traduisent l’excellence des nos relations d’amitié et de coopération, tant au plan personnel, qu’entre nos deux pays et nos deux peuples.

Je note avec satisfaction que la coopération entre nos deux pays se renforce au fil des années, et couvre plusieurs domaines essentiels.

Je suis venu, accompagné d’une forte délégation, comprenant plusieurs Ministres et les représentants du secteur privé, afin d’explorer ensemble les voies et moyens de raffermir encore davantage et diversifier la coopération bilatérale dans tous les secteurs d’intérêt commun.

Dans cette optique, nous avions eu des discussions très fructueuses d’abord en tête-à-tête, puis dans un cadre élargi aux membres de nos délégations respectives.

Conscients du potentiel de nos deux pays, nous avions souligné la nécessité de donner une nouvelle impulsion à notre coopération, en mettant l’accent sur la mise en œuvre des accords déjà existants et d’un cadre de suivi conséquent, ainsi que par la prise en compte, à travers de nouveaux accords, des domaines non couverts comme ceux de la coopération militaire, de la culture et de l’éducation.

Nous avions noté la nécessité d’impliquer le secteur privé de deux pays dans la mise en œuvre des projets de développement dans des secteurs tels que l’agriculture, de l’élevage, de l’énergie et de l’industrie agroalimentaire.  

A cet égard, je tiens à saluer l’extension du champ de la coopération, et invite les investisseurs turcs publics et privés à venir à exploiter les multiples opportunités qu’offre le Tchad dans les domaines des infrastructures routières, ferroviaires, aéroportuaires, des ressources minières et minérales.
 
La Turquie dispose d’un savoir-faire pointu et d’une riche expérience dans tous les domaines précités, pour appuyer le Tchad dans ses efforts de développement socio-économique.

Pour ma part, je réitère au Président ERDOGAN, notre engagement et notre disponibilité à offrir aux investissements turcs, toutes les facilités nécessaires pour leur installation au Tchad.

Pour conclure, je note avec satisfaction notre convergence de vue sur l’ensemble des questions abordées au cours de nos échanges, et en remercie très sincèrement, mon Ami, le Président ERDOGAN, à qui je souhaite aussi joyeux anniversaire pour avoir soufflé hier sur sa 65ème bougie.

Sur ce, je vous remercie et me mets à votre disposition pour vos éventuelles questions.


Par: DGCOM Le 28/02/2019 12:14