BDEAC

BDEAC

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a reçu ce matin, le président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale(BDEAC). Plusieurs sujets, notamment ceux liés à l’investissement de ladite institution financière au Tchad, ont été évoqués.  

Le patron de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale, BDEAC, l’équato-guinéen,Fortunato-Ofa Mbo Nchama, accompagné d’une délégation comprenant notamment le représentant au Tchad de cette institution, Laurent Blaise Tago, est venu s’entretenir avec le Président de la République, IDRISS DEBY ITNO, président en exercice de la Communauté économique et de monétaire de l’Afrique centrale(CEMAC).

La rencontre qui a vu également la présence du ministre des Finances et du Budget, Allali Mahamat Boukar, celui de l’Economie et de la planification du développement, Issa Doubragne et des proches collaborateurs du Chef de l’Etat, vise à évoquer les projets de développement financés au Tchad par cette banque sous-régionale. Au cours de cette audience qui a duré deux quarts d’heure, le Chef de l’Etat et son interlocuteur n’ont pas passé seulement en revue les questions liées à l’investissement de la BEDAC au Tchad. Il est surtout question pour le patron de la BEAC de venir recueillir les orientations éclairées du Président de la République en sa qualité du président en exercice de la CEMAC et dont les appuis et conseils ont été d’un grand apport pour cette institution qui finance les projets de développement de la sous-région.  

« Je suis venu voir le Président de la république en sa qualité aussi du président en exercice de la CEMAC pour lui rendre compte de la mise en place des reformes au sein de la BDEAC. Le plus grand paquet des reformes depuis la création de la BDEAC vient d’être adopté lors de l’assemblée générale du 16 janvier dernier et surtout aussi pour lui rendre compte de la mise en place des décisions issues de la conférence des Chefs d’Etat qui a eu lieu à N’Djaména dernièrement. Je suis venu aussi le remercier de sa constante préoccupation pour le fonctionnement de la BDEAC et demander son appui renouvelé à l’endroit de cette institution de financement de développement de notre sous-région », a indiqué le président de la BDEAC à l’issue de l’entretien qu’il a eu avec le Chef de l’Etat.

La BDEAC fixe dans la fourchette de la période 2017 – 2022 la priorité au financement de l’agriculture, de l’agro-industrie, de l’élevage et de la pêche afin de permettre aux Etats de la sous-région d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et de rompre définitivement avec les importations de produits.


Par: DGCOM Le 25/01/2019 14:02