Réunion mensuelle de concertation sur le secteur de santé au Tchad

Devenue presqu’une tradition, la réunion mensuelle de concertation sur le secteur de santé au Tchad a regroupé ce vendredi autour du Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO, le ministre de la Santé publique, les différents responsables des structures sanitaires et les partenaires au développement évoluant dans ledit secteur La lutte contre le paludisme et le recrutement du personnel de la santé à la fonction publique étaient les deux principaux points abordés au cours de la réunion. Des instructions fermes ont été données par le Président de la République IDRISS DEBY ITNO au ministère de la Santé pour qu’il procède rapidement à l’envoi de médicaments antipaludiques dans les centres médicaux et à la distribution gratuite des moustiquaires imprégnées à la population. Ces moustiquaires, a recommandé le Président de la République, doivent avoir une durée de cinq ans au lieu d’un an actuellement. Au cours de cette rencontre, une évaluation de la campagne contre la poliomyélite a aussi été faite. L’accent a surtout été mis sur le recrutement à la Fonction publique du personnel soignant en quantité et en qualité. « Il a été procédé à l’intégration de 250 personnel soignant le mois passé. Les 250 autres issus des écoles privées du Tchad sont intégrés mais par voie de concours », a précisé le ministre de la Santé publique, Dr Mahamout Nahor N’Gawara. Les partenaires au développement ont pris part à cette réunion mensuelle. Le représentant du Fonds des nations unies pour la population, Dr Mamadou Dicko a indiqué que son institution continuera à appuyer les autorités de la santé pour faire inverser les tendances. Il ressort de l’évaluation faite contre la poliomyélite que la riposte a été énergique. Toutefois, le Chef de l’Etat a demandé aux responsables de la santé de ne pas baisser la garde. Car, selon lui, l’éradication de la poliomyélite au Tchad passe par une vigilance accrue.

Par: dgcom Le 27/07/2012 00:00