25 juillet 2012 : Les décisions du sommet de la CEMAC

A l’issue de la 11ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la CEMAC qui s’est tenue à Brazzaville, d’importantes décisions ont été prises La réforme des organismes de la CEMAC a été le sujet dominant de ce 11ème sommet tenu à Brazzaville. Les sujets inscrits à l’ordre du jour étaient si importants que les travaux à hui-clos ont duré plusieurs heures et les six Chefs d’Etat des pays membres étaient au grand complet : IDRISS DEBY ITNO (Tchad);, Théodore Obiang Nguéma (Guinée Equatoriale);, François Bozizé (RCA);, Paul Biya (Cameroun);, Ali Bongo Ondimba (Gabon); et Denis Sassou Nguesso, le président hôte. A ces assises, les Chefs d’Etat ont déploré le dysfonctionnement des différentes institutions de leur organisation et pris des mesures pour redynamiser la CEMAC. Les six Chefs d’Etat ont réitéré le respect du principe de rotation intégrale aux postes de dirigeants des institutions de la CEMAC avec effet immédiat et décidé que les pays qui abritent le siège d’une institution communautaire ne peuvent prétendre occuper le poste de premier responsable. En outre, le mandat à la tête des institutions sera désormais unique et non renouvelable. C’est suivant ce principe que le Congolais Moussa Pierre a été désigné nouveau président de la Commission de la CEMAC, en remplacement de Camerounais Atoine Ntsimi. La RCA hérite du poste de Directeur général de la compagnie communautaire AIR CEMAC. Le Tchad conserve le Secrétariat général de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC);. Reviennent également à notre pays la Direction générale de l’Institut sous-régional des statistiques et d’économie appliquée et la Direction générale adjointe de l’Institut sous-régional multisectoriel des technologies appliquées, de la planification et d’évaluation des projets. Au niveau de la présidence en exercice de l’institution, Denis Sassou Nguesso passe le relais à son homologue gabonais Ali Bongo Ondimba. La 12ème session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC se tiendra à Libreville. Il faut dire que durant le huis-clos, le Président IDRISS DEBY ITNO a pesé de tout son poids pour la prise de décisions utiles, répondant ainsi aux aspirations des populations de la communauté. Malheureusement, ces conclusions n’ont pas été à la hauteur des attentes. A l’ouverture des travaux plus tôt dans la matinée, le président sortant de la commission de la CEMAC, M. Antoine Nstimi avait indiqué dans son bilan qu’il a pu contribuer à la concrétisation de plusieurs projets de développement : la libre circulation des personnes et bientôt la libre circulation des marchandises, l'interconnexion des infrastructures et le lancement imminent de la compagnie AIR CEMAC. En ouvrant le 11ème sommet des chefs d’Etat de la CEMAC, le Président congolais, M. Denis Sassou Nguesso s'est félicité de la renaissance de la CEMAC qui devait passer par des réformes institutionnelles au profit des populations de la sous-région.

Par: dgcom Le 26/07/2012 00:00