MOT DE SON EXCELLENCE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AU 2ÉME CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’INITIATIVE AFRICAINE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES (Conakry, 04 Mars 2017)

MOT DE SON EXCELLENCE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AU 2ÉME CONSEIL D’ADMINISTRATION DE  L’INITIATIVE AFRICAINE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES  (Conakry, 04 Mars 2017)

-    Monsieur le Président ALPHA CONDE, Président en exercice de l’Union Africaine et Coordonnateur de l’initiative africaine pour les énergies renouvelables ;
-  Mesdames et Messieurs les Chefs de Délégations ;
-  Madame SEGOLENE ROYAL, Ministre française  de l’Environnement ;
- Chers Partenaires de l’Afrique ;
-  Distingués invités ;
-  Mesdames et Messieurs.

C’est avec un réel plaisir que je prends la parole à l’occasion de cette rencontre d’envergure consacrée à la préoccupation essentielle des énergies renouvelables en Afrique.
 
Et je voudrais exprimer  toute ma gratitude à mon frère le Président ALPHA CONDE pour l’heureuse initiative de la tenue ces assises et l’accueil fraternel dont ma délégation et moi même avions bénéficié depuis notre arrivée dans cette belle ville  de  Conakry.

Excellences ;
Mesdames et Messieurs.

La question  de l’énergie s’inscrit dans la dynamique globale de la transformation de l’Afrique. Aujourd’hui, la situation énergétique peu reluisante de l’Afrique est connue de tous et personne ne doute du fait que le préalable au développement de notre continent est l’accès à une énergie disponible pour tous et accessible à un coût abordable.

Et  pourtant, l’Afrique dispose du plus important potentiel d’énergies renouvelables de la planète. Il n’est pas du tout  normal que notre taux d’accès à l’énergie soit le plus bas de la terre.

C’est pourquoi, il faut agir vite afin d’inverser cette fâcheuse tendance et surtout ne pas hypothéquer le futur du continent.  

Et je saisis cette opportunité pour féliciter mes frères les Présidents  ALPHA CONDE et  ABDEL FATAH AL SISSI  pour leur  leadership affirmé et leur investissement volontariste pour faire bouger les lignes et donner corps et vie à ce programme salvateur des énergies renouvelables.

Distingués invités ;
Mesdames et Messieurs.

A Paris lors de la COP 21 et récemment à Marrakech à l’occasion de la COP 22, nombre de  bailleurs de fonds et d’acteurs du secteur privé ont manifesté un réel intérêt pour ce projet vital pour l’Afrique.  Mais jusque-là, les différentes annonces en vue du financement des projets ne sont pas suivies d’effet.

C’est pourquoi, nous lançons un vibrant appel aux et aux autres pour passer à l’acte pour nous permettre de matérialiser les nombreux projets qui sont déjà affinés, finalisés et disponibles.

Aucune raison ne peut expliquer le retard accusé dans la concrétisation des programmes surtout que toutes les structures requises à cet effet sont opérationnelles.

Je fais bien sûr allusion au conseil d’administration qui tient présentement sa deuxième réunion et à l’unité indépendante de mise en œuvre  de l’initiative pour les énergies renouvelables.
 
Effectivement, si les programmes annoncés ne sont pas mis en œuvre, les populations du continent, durement éprouvées par les effets du changement climatique ne vont plus croire en nos initiatives.  Nous devons nous investir pour donner confiance et espoir à nos populations.  

Je formule le vœu ardent que les projets qui sont en souffrance soient mis en œuvre avant la fin de l’année en cours.

Il est indéniable que la mise en valeur des immenses sources d’énergies renouvelables inexploitées est un atout de taille pour le développement et la création des emplois.

Distingués invités ;
Mesdames et Messieurs.

Je ne saurais clore mon propos sans rappeler la nécessité de vulgariser le projet de l’initiative africaine pour les énergies renouvelables.

Je crois fermement que le succès de ce projet dépendra aussi de son appropriation collective par les premiers  bénéficiaires  que sont les populations.

Il revient aux médias et à la société civile africaine de jouer pleinement le rôle de relai de ce programme énergétique qui doit ouvrir d’importantes perspectives socio-économiques et soustraire les jeunes et les femmes  à la pauvreté, au terrorisme et à l’extrémisme violent.

Je souhaite pleins succès à nos travaux.

Je vous remercie.


Par: DGCOM Le 05/03/2017 07:57



-->

Flash Infos

  • MESSAGE : Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a adressé un message de félicitations à son homologue français, Emmanuel Macron. C’est à l’occasion de la fête nationale française du 14 juillet.