La Grande Muraille Verte recherche des financements

En marge de la cérémonie d’ouverture du sommet de Rio, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO, Président en exercice de l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte, a présidé une cérémonie de signature de l’ « appel tripartite Afrique-France-Brésil ». Cet événement, le premier du genre organisé par l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte se veut novateur tant dans la forme que le fond. En effet, l’appel tripartite Afrique-France-Brésil est une nouvelle vision conçue dans une démarche transcontinentale. Les négociations de cet appel ont démarré en 2010. Ses détails ont été âprement discutés par l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte pour l’Afrique, l’Agence Inter établissement de recherche pour le développement pour la France, et côté brésilien par le Centre de gestion et d’études stratégiques. L’objectif final étant d’inciter les donateurs de par le monde à apporter un soutien financier à l’Agence panafricaine pour l’atteinte des objectifs qu’elle s’est fixée. Mais déjà, une somme d’un million d’euros a été mise sur la table afin de montrer l’engagement et la détermination des trois blocs à rechercher des financements. A cette rencontre, différents partenaires français, brésiliens et africains ont indiqué que l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte est appelée à jouer un rôle important dans ce contexte de dégradation avancée de l’environnement. Leurs pays et institutions, ont-ils souligné, seront aux côtés de l’Agence pour qu’elle prenne de l’envol et qu’elle soit la véritable réponse face à l’avancée du désert. Dans un message lu par son représentant, l’ancien Président brésilien Lula Da Silva, que l’on sait très engagé dans la protection de l’environnement, a réaffirmé sa ferme volonté d’Œuvrer en faveur d’un monde plus vert, d’où son intention de soutenir l’Agence panafricaine. Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a invité les donateurs à passer à l’action pour sauver des millions de vies dans cette partie du monde. Pour le Chef de l’Etat, la solidarité internationale doit être agissante et forte. C’est pourquoi, a-t-il décidé, en sa qualité de Président en exercice de l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte de désigner l’ancien Président brésilien Lula comme Ambassadeur de la Grande Muraille, tout en invitant le Chef de l’Etat français à jouer ce même rôle. L’appel tripartite Afrique-Brésil-France a été paraphé après l’intervention du Président de la République IDRISS DEBY ITNO. Il marque ainsi un tournant décisif dans l’histoire de cette jeune institution qu’est l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte.

Par: dgcom Le 20/06/2012 00:00