UA

Ouverture hier à Addis-Abeba du 18ème Sommet des Chefs d’Etat de l’Union Africaine Plusieurs allocutions ont marqué l’ouverture des travaux du 18ème Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine. Dressant le bilan de ses activités à la présidence de la Commission de l’Union Africaine (UA);, Jean Ping a relevé que l’UA a été secouée par des turbulences politiques tout au long de l’année 2011. Le président sortant de la Commission de l’Union Africaine a énuméré, entre autres, les crises au Soudan et en Côte d’Ivoire où la contribution de l’UA a été déterminante. M. Ping a appelé à la consolidation de la démocratie en Libye, en Egypte et en Tunisie. « L’Afrique doit aider l’Afrique », a-t-il martelé, tout en soulignant que plusieurs défis restent à relever par les Etats membres de l’UA. La prolifération des armes au Sahel et la recrudescence du terrorisme au Nigéria n’ont pas été perdues de vue par Jean Ping. Il a invité la Communauté internationale à appuyer les Etats touchés par cette nouvelle menace. Il s’est dit, ensuite, optimiste quant à l’avenir économique du continent dont le décollage est salué par bon nombre d’observateurs. Le président sortant de la Commission de l’UA a demandé, enfin, l’accélération du processus d’intégration du continent à travers de grands regroupements régionaux pouvant faciliter la libre circulation des biens et des personnes dans une Afrique plus forte et plus soudée. Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-Moon, tout en saluant les efforts de l’UA, garde un espoir pour l’Afrique. Il a appelé à l’union des Africains pour vaincre la pauvreté dans un partenariat dynamique. Le Président du Conseil consultatif de la République populaire de Chine qui a livré le message du président chinois Hu Jintao, a mis, pour sa part, l’accent sur le renforcement de la coopération entre l’Afrique et la Chine et cela dans le cadre d’un nouveau partenariat basé sur une coopération gagnant-gagnant. 600 millions de yen, tel est le montant de l’aide allouée par la République populaire de Chine pour le renforcement de la coopération Chine-Afrique pour les trois années à venir. Le Président sortant de l’Union Africaine, l’Equato-guinéen Théodoro Obiang N’Guema Mbasogo a indiqué que l’Afrique doit forger son propre destin pour vaincre la famine, la malnutrition et la maladie endémique de toute sorte. « Il ne saurait y avoir de démocratie sans une santé économique solide de l’Afrique », a-t-il conclu.

Par: DGCOM Le 29/01/2012 00:00