Audience

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a reçu hier l’ambassadeur itinérant à la Présidence de la République pour la sauvegarde du Lac Tchad, Dr Emile Mallet. La situation du Lac Tchad et la tenue du prochain sommet de l’eau à Marseille en France étaient au centre de l’entretien Sur le front de la sauvegarde du Lac Tchad, Emile Mallet est assurément très occupés. Il plaide partout cette cause. L’ambassadeur itinérant à la Présidence de la République pour la sauvegarde du Lac Tchad porte loin la voix du Chef de l’Etat en la matière. Le tarissement du Lac Tchad préoccupe le Président de la République IDRISS DEBY ITNO qui est au premier plan du combat. Le Chef de l’Etat ne manque jamais une occasion de polariser l’attention sur le tarissement progressif du Lac Tchad. Jeudi soir, Dr Emile Mallet est venu donc échanger avec lui sur le sujet. Deux heures ont été consacrées pour faire le tour de la question et ceci en présence des ministres de l’Environnement, des Finances et du Plan mais aussi du Secrétaire exécutif de la Commission du bassin du Lac Tchad(CBLT); et des proches collaborateurs du Chef de l’Etat. L’occasion pour l’ambassadeur itinérant pour la sauvegarde du Lac Tchad de situer le Président de la République sur les démarches qu’il a menées depuis la tenue du dernier forum à N’Djaména sur la question. « Le Président de la République m’a reçu. Il souhaitait que je lui rende compte de la mission comme ambassadeur pour la sauvegarde du Lac Tchad. Aujourd’hui, la sauvegarde du Lac Tchad est une urgence humanitaire, une urgence économique et environnementale. Il est prévu que le Président de la République aille en France sur invitation du Président Sarkozy pour participer au sommet sur l’eau à Marseille. C’est un événement formidable pour que le Président de la République puisse à cette occasion formuler des propositions concrètes pour la sauvegarde du Lac Tchad », a indiqué Emile Mallet après son entretien avec le Chef de l’Etat. Selon Dr Emile Mallet la cause du Lac Tchad est devenue aujourd’hui une urgence dans l’agenda international. Le sommet sur l’eau de Marseille prévu en mars prochain constitue un nouveau tremplin pour plaider la cause du Lac Tchad.

Par: DGCOM Le 27/01/2012 00:00