CLOTURE DE LA 15ème CONFERENCE DE LA CEEAC

Dans son discours de clôture, le nouveau Président en exercice de la CEEAC, le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO a appelé les Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique (CEEAC); a plus de cohésion en vue d’atteindre les objectifs de l’institution régionale. Messieurs les Chefs d’Etat, Chers Frères; Mesdames les Premières Dames, Mesdames et Messieurs les Plénipotentiaires et Chefs de Délégation, Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale Monsieur l’ancien Président du Tchad Mesdames et Messieurs les Présidents des Grandes Institutions, Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement Monsieur le Président de la Commission de l’Union Africaine Monsieur le Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies Monsieur le Représentant du Président de la Banque Africaine de Développement Mesdames et Messieurs les Chefs des Missions Diplomatiques et Représentants des Organisations internationales, Régionales et Non Gouvernementales, Monsieur le Secrétaire Général de la CEEAC, Distingués invités, Mesdames, Messieurs Au moment où nous procédons à la clôture des travaux de la 15éme session ordinaire de la Conférence au Sommet des Chefs d’Etat des pays membres, j’ai le plaisir de remercier chacun et chacune de vous pour avoir effectué le déplacement de N’Djaména, capitale du pays de Toumaï, berceau de l’humanité. Votre participation active à ces assisses est le témoignage de votre engagement pour l’intégration pleine et totale de notre sous région. Les grandes décisions que nous avons prises au cours de la 15éme conférence au Sommet des Chefs d’Etat traduisent bien notre volonté d’aller de l’avant et de vivre ensemble. En effet, qu’il s’agisse du renforcement des capacités opérationnelles des Forces armées centrafricaines, du paiement des contributions par les Etats membres, des textes facilitant la libre circulation des biens et des personnes ou des négociations sur l’accord de partenariat économique avec l’Union européenne, toutes ces avancées me rendent optimiste quant à la volonté des hautes autorités de l’Afrique centrale de répondre aux attentes de nos populations. Je tiens particulièrement à remercier le groupe de la Banque Africaine de Développement, l’Union Européenne, la Banque mondiale, la FAO, le Centre de commerce international, le Bureau sous régional pour l’Afrique centrale de la commission économique des Nations Unies pour l’Afrique et tous les autres que je n’ai pu citer ici pour leurs appuis multiformes à notre communauté. Revenant sur la crise libyenne et ses conséquences négatives non seulement dans les pays voisins mais aussi dans la sous région avec la circulation des armes légères, j’invite les pays de la CEEAC à redoubler de vigilance en mettant tout en Œuvre pour la sécurité de nos populations. Quant à l’Union africaine, elle doit multiplier les initiatives en vue d’aider le peuple frère libyen à la paix et à la cohabitation pacifique. Messieurs les Chefs d’Etat, Chers Frères J’insiste pour réaffirmer ce qui est pour moi une conviction politique profonde. Il s’agit de l’intégration économique, sociale de la sous région et partant de l’Afrique. Je souhaite à chacun et chacune de vous un bon retour dans vos familles respectives et exprime le vŒu de voir triompher un de nos représentants à la Coupe d’Afrique des Nations 2012. Je déclare clos les travaux de la 15éme session ordinaire de la Conférence au Sommet des Chefs d’Etat de la CEEAC, vive la 16éme session. Vive la Communauté ; Vive l’Intégration Sous-Régionale ; Je vous remercie.

Par: Le 16/01/2012 00:00