Visite d’amitié et de travail du Président IDRISS DEBY ITNO à Yaoundé

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a effectué hier une visite d’amitié et de travail à Yaoundé où il a eu de fructueux entretiens avec son homologue camerounais Paul Biya et prononcé un important discours sur la coopération entre le Tchad et le Cameroun Monsieur le Président et Cher Frère ; Je voudrais tout d’abord réitérer mes félicitations à Mon Frère PAULBIYA, pour sa brillante réélection à la Présidence de la République SŒur du Cameroun. Cette réélection par le peuple camerounais est une marque de confiance et l’expression de sa satisfaction pour les grandes Œuvres que vous avez réalisées en sa faveur. Sous Votre conduite, le Cameroun a fait de grandes avancées vers son unité et dans le raffermissement de sa démocratie que vous avez toujours voulu apaisée et qui réussit admirablement. Je voudrais également vous exprimer à Vous-même, Monsieur le Président, à Votre Gouvernement et au peuple camerounais mes remerciements pour l’accueil chaleureux et fraternel que Vous nous avez réservés. Monsieur le Président et Cher frère Le Tchad et le Cameroun sont liés par l’histoire, la géographie et la culture. Les peuples camerounais et tchadien sont unis par un destin commun et des liens séculaires. C’est pourquoi, le Cameroun n’est pas seulement un pays voisin et frère du Tchad mais aussi un partenaire de premier plan. Depuis votre accession à la magistrature suprême, vous vous êtes personnellement investi pour rehausser les relations entre nos deux pays. C’est ainsi que dès 1984, quand mon pays était victime de la grande sécheresse, vous aviez volontairement et librement marqué votre accord pour la construction en urgence d’un pont sur le fleuve Logone afin de faciliter le transport de l’aide alimentaire destinée au peuple tchadien, en plus l’accueil des milliers de mes compatriotes réfugiés pendant les périodes troubles qu’à connues le Tchad. Récemment encore, au moment où de nombreuses voix tant à l’intérieur du Tchad qu’à l’extérieur s’opposaient à l’exploitation du pétrole, Mon Cher Frère PAUL BIYA vous y avez cru. Monsieur le Président, en votre qualité de bâtisseur, vous avez vu dans ce qui était encore un projet, une chance pour mon pays de trouver des ressources pour financer son développement. C’est ainsi que vous nous avez accompagné dans ce méga projet par la construction du pipeline long de 1010 kilomètres reliant les champs pétroliers de Komé au Tchad à Kribi au Cameroun. Ce projet n’aurait jamais abouti sans votre soutien désintéressé. De nombreux projets communs facteurs d’intégration sous régionale ont été réalisés par nos deux pays, je citerai entre autres : la route Touboro- Moundou longue de 400 kilomètres ; Le tronçon Nguéli- Kousseri-Maltam. D’autres grands projets sont en cours de réalisation ou ont connu un début, telles l’interconnexion à la fibre optique à partir de M’Béré ; La connexion électrique Tchad-Cameroun à partir de Maroua. A ceux-ci, il faut ajouter le projet chemin de fer NGaoundéré- Moundou- N’Djaména- Abéché- Adré Soudan. Cette ligne ferroviaire qui va relier l’océan Atlantique à la mer rouge par le Tchad et qui sera ainsi un vrai vecteur d’intégration africaine, nous tient particulièrement à cŒur. Comme toujours, la réalisation de cet important projet destiné au désenclavement total du Tchad attend votre feu vert. Mon Cher Frère, Dans le domaine scientifique et culturel, le Cameroun a permis à des milliers de jeunes tchadiens de parfaire leur éducation, de s’approprier la science en les accueillant dans vos universités, vos grandes écoles et vos instituts de formation dont la réputation est établie. A titre d’exemple, rien que dans vos centres de formation en journalisme, une cinquantaine d’étudiants sont inscrits au début de ce trimestre. En matière de commerce, le port de Douala est la principale et unique porte d’entrée et de sortie de nos produits dont les principaux sont le coton et la gomme arabique. C’est dans ce cadre de coopération multiforme et réciproquement enrichissante que la compagnie aérienne Toumaï Air-Tchad avait, dans un passé récent, effectué des vols intérieurs au Cameroun.Cette coopération, nous la souhaitons exemplaire pour toute la sous région. C’est fort de cela, que je voudrais exprimer mes sincères remerciements au Président de la République du Cameroun, Mon Frère PAUL BIYA, pour sa sagesse, sa politique résolue de bon voisinage et sa disponibilité permanente à accompagner le Tchad dans son développement économique et social. Monsieur le Président et Cher Frère , Qu’il me soit permis, Monsieur le Président, d’évoquer ici deux sujets d’intérêt majeur. Il s’agit de la sauvegarde du Lac-Tchad et de la sécurité transfrontalière. Comme vous le savez, le Lac-Tchad fait vivre directement plus de trente millions de personnes. Sa disparition causera un désastre écologique aussi bien pour l’Afrique que pour l’humanité. Le second est relatif à la grande criminalité et au grand banditisme transfrontalier. Ces deux phénomènes mettent à mal la vie de nos concitoyens et perturbent les échanges commerciaux entre nos deux pays. Nous devons réfléchir sur la meilleure méthode pour permettre à nos services de sécurité de les combattre. Mon cher Frère, j’ai une adresse particulière à Votre endroit. Monsieur le Président, je vous convie au prochain sommet de la CEEAC qui aura lieu chez Vous, à N’Djaména, en janvier 2012. Enfin, en retour à Vos vŒux, je formule les mêmes vŒux de bonheur, de santé et de prospérité pour Vous, Votre Famille et le peuple frère camerounais. Vive la Coopération Tchado-Camerounaise Vive la Coopération Sous Régionale Je vous remercie

Par: Le 30/12/2011 00:00