Audience

En séjour à New York, le Chef de l’Etat a eu hier après-midi ses premiers entretiens. Au cours de ces rencontres, divers sujets ont été abordés Après 18 ans à la tête de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, Jacques Diouf passera le témoin à son successeur en janvier 2012. Mais avant son départ, le Directeur Général de la FAO a tenu à faire le point avec le Président de la République IDRISS DEBY ITNO sur la campagne agricole actuelle. Pour Jacques Diouf, le Tchad dispose d’énormes potentialités qu’il faut mettre en valeur afin d’arriver à une autosuffisance alimentaire. Pour ce faire, les Tchadiens doivent se mettre résolument au travail. En consacrant les trois premières années de son mandat au monde rural, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO trace la voie à suivre, et le patron de la FAO de se féliciter de cette volonté clairement affichée des plus hautes autorités de promouvoir le secteur rural. La deuxième audience a porté sur la crise du Darfour. Pour en parler, le Chef de l’Etat a reçu l’envoyé spécial du Président américain pour le Darfour, l’ambassadeur Smith. Ce dernier estime que le Darfour reste un sujet d’actualité. Il s’est dit totalement optimiste quant à la résolution de ce conflit. La médiation du Qatar et les conseils avisés du Président tchadien sont de nature, à accélérer le processus de réconciliation des frères soudanais et d’un retour à la paix définitive a souligné l’ambassadeur Smith. Pour être plus complet, le Chef de l’Etat a reçu les reporters de l’agence de presse new-yorkaise lundi en fin d’après-midi. Plusieurs questions lui ont été posées par les journalistes de City Press : l’avenir de la Libye nouvelle, la chute de Kadhafi, le sort des Tchadiens en Libye, ainsi que des sujets de politique nationale. Si le Président de la République IDRISS DEBY ITNO reconnait la chute de Mouammar Kadhafi, il a demandé au CNT d’assurer la sécurité des Tchadiens encore présents en Libye. « L’Afrique a un rôle à jouer dans la construction de la Libye nouvelle et elle ne doit pas être exclue par la communauté internationale », a-t-il indiqué. Au cours de cette interview, IDRISS DEBY ITNO a rejeté ces clichés collés à notre pays. Il n’ya pas de prisonniers politiques ni d’opinion. Le Tchad est un pays démocratique qui a certes connu la guerre, mais qui avance. Le Président a invité les reporters américains à venir au Tchad pour se faire une idée exacte de la situation actuelle et des progrès enregistrés depuis deux décennies.

Par: DGCOM Le 20/09/2011 00:00