Conférence Internationale sur la Libye

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a pris part jeudi après-midi à Paris à la Conférence internationale sur la Libye. Plus de deux heures d'horloge ont permis à la soixantaine de Chefs d' Etat et de Gouvernement réunis au Palais de l'Elysée dans la capitale française autour du Président français Nicolas Sarkozy et du Premier ministre britanique David Cameron pour tracer une feuille de route aux nouvelles autorités libyennes. Ceux-ci doivent se garder de tout extrémisme religieux en échange d'un soutien politique et financier. A l'ouverture du sommet à huis clos de Paris, l'occasion était tout indiquée pour le Chef de l'tat français Nicolas Sarkozy de souligner à l'endroit des participants que l'heure est désormais à la reconstruction de la Libye nouvelle avec une nouvelle ère de coopération pour une Libye démocratique."KHADAFI doit être arrêté et les Libyens décideront s'il doit être jugé en Libye ou ailleurs devant les juridictions internationales " a martelé Nicolas Sarkozy. Le Président français a annoncé la levée du gel des avoirs libyens. Quinze milliards de dollars vont être ainsi libérés des différents comptes étrangers pour faire redémarrer l'économie libyenne et faire fonctionner l'appareil administratif. Le Secrétaire général de l'ONU BAN KI MOON envisage pour sa part, en accord avec le Conseil de sécurité de l'ONU, l'envoi rapide d'une mission de paix en Libye en vue de mieux protéger la population. La Conférence internationale de Paris a par ailleurs lancé un vibrant appel à la réconciliation nationale , au pardon, à la paix, et demandé au Conseil national de transition (CNT ); la seule autorité au pouvoir, d'asseoir sa légitimité et d'Œuvrer pour la formation d'un Gouvernement représentatif.

Par: DGCOM Le 01/09/2011 00:00