DISCOURS DU MARECHAL DU TCHAD À L’OUVERTURE DE LA 2ème EDITION DU FORUM NATIONAL INCLUSIF

  • Monsieur l’ancien Président Goukouni Weddeye ;
  • Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;
  • Madame la Première Dame ;
  • Messieurs les Présidents des Grandes Institutions de la République ;
  • Messieurs les anciens Premiers Ministres ;
  • Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
  • Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations internationales ;
  • Mesdames, Messieurs les Députés ;
  • Mesdames, Messieurs les Présidents et Secrétaires Généraux des partis politiques ;
  • Officiers Généraux, officiers supérieurs des Forces de Défense et de Sécurité ;
  • Distingués invités ;
  • Mesdames, Messieurs ;
  • Mes chers frères et sœurs.

Le pari que nous nous sommes fixés, de concert, à la clôture du premier Forum National Inclusif, est  tenu.

Nous voilà, aujourd’hui, réunis, dans cette belle enceinte  pour de nouvelles retrouvailles fraternelles et citoyennes comme promis malgré quelques mois de retard causés par la survenance de la pandémie du COVID-19.

Je ne peux, en ces instants précis, dissimuler l’émotion qui m’anime, en assistant,  à ce rassemblement des Tchadiennes et Tchadiens, issus de divers horizons  socio-culturels et d’obédiences politiques.

A travers  cette forte  ferveur patriotique qui se lit tous les visages, vous montrez tout votre engagement à être les acteurs privilégiés de l’histoire du Tchad et de la marche de la Nation vers le progrès et la modernité.

Distingués invités ;

Mesdames, Messieurs 

Le forum qui s’ouvre ce matin nourrit, bien évidemment,  l’ambition de faire un diagnostic de la mise en oeuvre des différents actes du premier forum national inclusif qui a donné naissance à la 4ème République. A cet égard, chacun de nous saisit la portée profonde et les enjeux véritables de cette rencontre.

En décidant de manière souveraine de refonder la Nation et de l’engager résolument sur la voie de l’émergence économique et de la prospérité sociale, les Tchadiennes et les Tchadiens ont posé un acte historique.  

Les réformes engagées étaient plus que nécessaires car il fallait impérativement procéder à la modernisation de nos Institutions, réfléchir sur la meilleure façon de gouverner le Tchad en impliquant les collectivités et tous les acteurs et en définissant de façon claire le rôle des uns et des autres.

Notre monde étant en perpétuelle mutation, le Tchad, pays stratégique, que la géographie a placé au cœur de l’Afrique, en plein Sahel, a l’obligation de disposer d’Institutions efficaces capables de faire face aux multiples défis.

Deux ans après cet engagement collectif, il serait présomptueux de dire que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

D’ailleurs, en vous proposant des évaluations biennales du vaste chantier des réformes, nous avions conscience du caractère perfectible de notre programme et de la nécessité d’opérer des ajustements progressifs pour plus d’efficacité et d’efficience.

Mes chers frères et sœurs,

Comme nous le savons, les premiers pas de la Nouvelle République ne furent pas aisés compte tenu d’un certain nombre de contraintes exogènes et internes. La pandémie de la Covid-19,  la persistance de la menace sécuritaire  consécutive au terrorisme et ses implications économiques et financières ont mis à rude épreuve la nouvelle République.

Mais, nous pouvons nous réjouir des avancées notables capitalisées. Sans orienter le cours de vos discussions qui seront d’ailleurs libres, indépendantes et sans aucune censure, je note que les réformes institutionnelles ont été presque conduites à terme.

Aujourd’hui, la citadelle institutionnelle née du premier forum national inclusif affiche complet. Il vous revient, cependant, d’analyser l’efficacité opérationnelle de nos institutions et de tirer les leçons qui s’imposent, pour soit opérer un recadrage ou  soit rectifier le tir.

Il est évident que certaines nouvelles institutions ont mieux fonctionné et d’autres ont montré des signes de faiblesses.  

Sur le terrain des reformes  de la justice ou celles en lien avec la consolidation de la paix et de la stabilité,  les actions  encourageantes ont été enregistrées comme chacun de nous le constate à l’aune des faits et des actes.

En matière de promotion de la femme et des jeunes, d’importants résultats  ont été également obtenus. Il ne me revient pas de faire une recension des actions capitalisées surtout que l’ossature des participants à ces assises est formée  majoritairement de jeunes et de femmes. Leurs différents témoignages vont surement mieux nous édifier.

Mes chers frères et sœurs,

J’estime, en réalité, qu’il n’est pas nécessaire vous dire que votre tâche présente est importante car  n’est pas évaluateur qui veut. C’est un exercice délicat qui exige un certain nombre  d’habilités et surtout de responsabilité.

Il est absolument important et capital  de voir les réalités en face et d’identifier les problèmes majeurs qui exigent des réponses fortes et durables. Rien de ce qui touche à la vie de la Nation ne doit être occulté. 

Aucun sujet n’est tabou. Une réflexion poussée doit se faire pour nous permettre de recenser objectivement les préoccupations réelles et les désidératas profonds des Tchadiennes et des Tchadiens. 

Il est plus que nécessaire de replacer l’État et la Nation au coeur de toutes nos actions. Chacun de nous doit comprendre que l’État s’incarne à travers le citoyen. A cet égard, chaque citoyenne, citoyen doit être sensibilisé et responsabilisé sur le devenir du pays.

Le devenir du pays passe inéluctablement par la concorde nationale, la cohésion sociale et la paix. C’est à juste titre que ce forum revêt une dimension inclusive et participative. Il n’est pas taillé sur mesure comme le font croire certains détracteurs qui ont fait le serment du nihilisme absolu et de toujours  peindre le Tchad en noir.

Je dis haut et fort que  personne n’est exclu de ces assises qui visent au premier chef à consolider l’unité nationale et à renforcer la démocratie à la base.

Mes chers frères et sœurs,

Je sais que nous pouvons compter sur votre indépendance d’esprit et votre sens critique pour conduire des réflexions pertinentes  et pointues, à l’effet  de nous permettre de saisir le futur sous un autre prisme.

Si la 4ème République  porte l’espoir d’un Tchad nouveau et meilleur, nous pouvons toujours réexaminer et affiner nos actions opérationnelles.

C’est à cette  mission que je n’hésite pas à qualifier  de sacerdoce, parce que toute contribution en lien  avec  l’intérêt supérieur de la patrie, revêt toujours un caractère sacré que la République vous convie, mesdames et messieurs les participants.  

Je voudrai saluer l’initiative du comité d’organisation qui a pu, en un temps record, non seulement réussir l’organisation des 6 pré-forums ayant enregistré la participation et recueilli les avis des représentants des 23 Provinces du Tchad mais également la contribution des tchadiens de l’intérieur et de la diaspora, à travers une boite électronique ouverte à cet effet.

Je suis convaincu que les pertinentes recommandations issues de ces rencontres régionales ainsi que les contributions en ligne enrichiront vos débats. Et ce forum ne pourra tenir la promesse des fleurs que s’il débouche effectivement sur des propositions concrètes, pragmatiques et pertinentes basées sur l’analyse minutieuse de l’existant.

Les conclusions  de ce forum doivent être, à l’évidence, le parfait reflet de l’ensemble des préoccupations que vous jugez essentielles, capitales, utiles et nécessaires en vue d’assurer le plein épanouissement de la Nation refondée et de la nouvelle République.

Distingués invités ;

Mesdames, Messieurs.

Avant de terminer mon propos, je voudrais féliciter le comité de suivi de la mise œuvre des résolutions du premier Forum National Inclusif, le comité de rédaction et le comité d’organisation du deuxième Forum National Inclusif pour la préparation d’une documentation de qualité et l’excellente organisation de ces assises.

Permettez-moi aussi de  rappeler que ce forum se tient dans un contexte de pandémie mondiale de Coronavirus, il est primordial que toutes les mesures de précaution soient prises en vue de respecter les mesures barrières et d’éviter tout risque de contamination.

Tout en souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouverts  les travaux du 2ème forum national inclusif.

Je vous remercie.

     

 

Choix de la langue / اختيار اللغة

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez consulter le site de la Présidence de la République du Tchad. / .اختر اللغة التي ترغب في الاطلاع على الموقع الإلكتروني لرئاسة الجمهورية
Français
العربية