COMMUNIQUÉ FINAL

MINI SOMMET DE LA CIRGL SUR LA SITUATION POLITIQUE ET  SECURITAIRE EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

1. À l’invitation de Son Excellence João Manuel Gonçalves LOURENÇO, Président de la République d’Angola et Président en exercice de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), a eu lieu le 29 janvier 2021, à Luanda, le Mini-Sommet de la CIRGL sur la Situation Politique et Sécuritaire Régnant en République Centrafricaine, avec la participation de Leurs Excellences Denis SASSOU-N’GUESSO, Président de la République du Congo, le Maréchal Idriss Déby ITNO, Président de la République du Tchad et Président en exercice du CEN-SAD, en tant qu’invité spécial, Faustin Archange TOUADERA, Président de la République Centrafricaine, le Général Ibrahim GABIR, Membre du Conseil Souverain de Transition de la République du Soudan, représentant Son Excellence Abdul Fatah al BURHAN, Président du Conseil Souverain de Transition du Soudan, Dr. Vincent BIRUTA, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale de la République du Rwanda, représentant Son Excellence Paul KAGAME, Président de la République du Rwanda, Gilberto da Piedade VERÍSSIMO, Président de la Commission de la CEEAC et João Samuel CAHOLO, Secrétaire Exécutif de la CIRGL.

2. Les Chefs d’État et de Gouvernement ont félicité Son Excellence Faustin Archange TOUADERA, Président de la République Centrafricaine, pour sa réélection à la suite du scrutin du 27 décembre 2020.

  • 3. Les Chefs d’État et de Gouvernement ont procédé à une analyse de la situation en République Centrafricaine et il s’est dégagé ce qui suit : a) Une aggravation de la situation sécuritaire, consécutive à la persistance des actions militaires menées par les forces rebelles ;
    • b) Les autorités légales éprouvent des difficultés à assumer leurs missions légitimes de sécurité et de protection en raison de leurs obligations de se conformer aux décisions du Conseil de Sécurité de l’ONU, prises en vertu de la résolution 2536 (2020) ;
    • c) Les forces rebelles s’approvisionnent en armes de plus en plus sophistiquées et d’autres moyens pour mener à bien leurs actions contre les populations et les autorités légitimes de la République Centrafricaine ;
    • d) Une forte présence de mercenaires au sein des forces rebelles ;
    • e) La situation actuelle en République Centrafricaine, représente une forte menace pour la paix, la sécurité et la stabilité dans la sous-région, et principalement dans les pays voisins de la République Centrafricaine ;
    • f) Que tous les efforts menés pour la consolidation de la paix par le dialogue, en République Centrafricaine, malgré la participation louable de la MINUSCA, ont abouti à des échecs successifs du fait que les groupes armés ont été en violation permanente de leurs engagements dans le cadre de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation, signé le 06 février 2019, entre la Gouvernement et les factions armées.
    •  

4. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CIRGL et de la CEEAC ont réitéré la validité des élections du 27 décembre 2020 qui ont proclamé le Président TOUADERA comme étant le Président élu et par conséquent, ils ne permettront pas que des acteurs qui s’opposent aux résultats prennent le pouvoir par la force.

5. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement appellent les forces rebelles à observer un cessez-le-feu unilatéral et immédiat, à se désengager de l’encerclement de Bangui et rentrer à leur position initiale.

6. Le Sommet de Luanda lance un appel aux groupes rebelles à dégager immédiatement le corridor Douala-Bangui pour permettre la libre circulation des personnes et biens.

7. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement exhortent tous les acteurs politiques à ne recourir qu’aux voies et moyens légaux pour manifester leurs contestations.

8. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement condamnent les exactions et les assassinats commis sur le personnel civil, humanitaire et Casques Bleus des Nations Unies et demandent que la justice soit rendue.

9. Les Chefs d’État et de Gouvernement ont encouragé Son Excellence Faustin Archange TOUADERA, Président de la République Centrafricaine, à poursuivre ses efforts dans une gouvernance de dialogue conformément à sa déclaration à la Nation du 18 janvier 2021.

10. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont renouvelé leur engagement à privilégier le dialogue et la concertation permanente entre les acteurs politiques et la société civile centrafricaine en vue de sortir leur pays de la crise actuelle,

conformément aux recommandations du Sommet Extraordinaire de la CEEAC, tenu à Brazzaville le 26 décembre 2020.

11. Le Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement donnent mandat aux Présidents en exercice de la CEEAC et de la CIRGL, d’entreprendre les démarches nécessaires auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU pour la levée de l’embargo sur les armes.

12. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont décidé d’organiser un deuxième Mini-sommet à Luanda, dans dix jours.

13. Le Mini-sommet de Luanda entre les six Chefs d’État et de Gouvernement de la CIRGL s’est déroulé dans une atmosphère de fraternité et de parfaite compréhension.

14. Les Chefs d’État et de Gouvernement présents ont remercié Son Excellence João Manuel Gonçalves LOURENÇO, Président de la République d’Angola et Président en Exercice de la CIRGL, pour l’accueil et l’hospitalité fraternels, ainsi que pour leur disponibilité et leur engagement dans le processus de réconciliation et dans la recherche d’une solution pacifique à la résolution du conflit en République Centrafricaine.

Fait à Luanda, le 29 janvier 2021.-

     

 

Choix de la langue / اختيار اللغة

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez consulter le site de la Présidence de la République du Tchad. / .اختر اللغة التي ترغب في الاطلاع على الموقع الإلكتروني لرئاسة الجمهورية
Français
العربية